Rechercher un bien immobilier

L’âge : un facteur de variation du taux d’assurance emprunteur ?

Mise en ligne le 05/03/2021 à 17:03

L’âge influence-t-il le taux d’assurance emprunteur ?

L’accès à un crédit immobilier nécessite la souscription d’une assurance emprunteur. Le taux d’assurance emprunteur varie selon le profil de l’emprunteur. Ainsi, le coût d’une assurance emprunteur ne sera pas le même d’un emprunteur à un autre. 

Pourquoi les banques demandent une assurance emprunteur ? 

Lorsqu’un emprunteur réalise un crédit immobilier, l’organisme bancaire demande de souscrire une assurance emprunteur. Pourtant sa souscription n’est pas légalement obligatoire. L’assurance emprunteur est avant tout une sécurité pour la banque auprès de laquelle le prêt immobilier est demandé. Un achat immobilier se fait sur plusieurs années, tout au long desquelles l’emprunteur sera dans l’obligation de rembourser ses mensualités de crédit. Il se peut que l’emprunteur soit confronté à des événements imprévus l’empêchant de rembourser son crédit, comme par exemple la perte totale et irréversible de l’autonomie ou le décès. Si un tel événement arrive et que l’emprunteur n’est plus en capacité de rembourser, l’assurance emprunteur pourra prendre en charge les mensualités ou le capital restant dû. C’est pourquoi les banques la réclament systématiquement. 

En quoi l’âge influence l’assurance emprunteur ? 

Afin d’être couvert par son assurance emprunteur, le souscripteur verse chaque mois à son assureur des cotisations. Le montant des cotisations varie selon un taux : le taux d’assurance emprunteur. En réalité, c’est ce taux d’assurance emprunteur qui va être influencé par l’âge. Plus l’emprunteur est âgé, plus celui-ci a un risque d’être malade ou de décéder. C’est pourquoi le taux d’assurance emprunteur va augmenter en fonction de l’âge. Cette augmentation a aussi un impact sur le coût de l’assurance et donc sur le coût total du crédit immobilier qui seront également plus élevés. 

Comment varie le taux d’assurance emprunteur ?

Le taux d’assurance emprunteur va donc varier en fonction de la tranche d’âge à laquelle l’emprunteur appartient. Pour un emprunteur de moins de 30 ans, le taux d’assurance moyen va varier de 0,07% à 0,36%. Celui pour un emprunteur de moins de 45 ans, va varier de 0,16% à 0,36%. Enfin, pour un emprunteur de 55 ans, les taux moyens d’assurance emprunteur vont fortement augmenter puisque ceux-ci se situent entre 0,37% et 0,65%. 

Les taux varient pour une même tranche d’âge car ils dépendent du mode de contrat choisi par l’emprunteur. Celui-ci a le choix entre le contrat de groupe et la délégation d’assurance. Le premier est proposé lors de l’offre de crédit par l’établissement bancaire. Le taux sera fixé selon la tranche d’âge, ainsi les emprunteurs ayant le même profil auront le même taux. Dans le cas d’une assurance groupe, c’est le capital emprunté qui va influencer le montant de la cotisation, qui restera stable pendant toute la durée du crédit. Si l’emprunteur choisit une délégation d’assurance, cela signifie qu’il a fait le choix d’un établissement autre que celui de prêt. L’avantage de la délégation d’assurance est que le prix va varier selon le profil de l’emprunteur, le montant de la cotisation sera donc personnalisé. Par ailleurs, à la différence du contrat de groupe, le taux d’assurance concerne le capital restant dû et pas le capital emprunté. Cela signifie, que le montant de la cotisation va diminuer au fur et à mesure des remboursements. 

L’âge peut-il empêcher l’accès à une assurance emprunteur ? 

En théorie, il n’existe pas d’âge à partir duquel un emprunteur ne peut plus souscrire d’assurance emprunteur, ni de crédit immobilier. En revanche, plus l’emprunteur est âgé et plus les organismes d’assurances peuvent se montrer prudents. De même, ce n’est pas parce qu’un assureur accepte le dossier que celui-ci s’engage à couvrir l’emprunteur sur toute la durée de son crédit. En effet, l’âge à la souscription au contrat et l’âge de cessation des garanties ne sont pas la même chose. Ainsi, un emprunteur peut avoir 60 ans au moment de la souscription, mais le contrat peut prévoir un arrêt des garanties à partir de 70 ans. A partir de cet âge-là, l’emprunteur ne sera plus assuré alors qu’il sera toujours en train de rembourser son crédit immobilier. Dans ce cas, les banques refusent le dossier : l’accès à un crédit immobilier est conditionné par l’obtention d’une assurance emprunteur sur la durée total du crédit. Souscrire une assurance emprunteur à partir d’un certain âge n’est pas impossible mais le prix de celle-ci risque d’être beaucoup plus élevé.