Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : comment comparer les offres ?

Mise en ligne le 27/06/2018 à 15:00

Assurance emprunteur : comment comparer les offres ?

Grâce aux différentes lois parues depuis quelques années, les détenteurs d’un prêt immobilier connaissent plus de libertés en ce qui concerne leur assurance emprunteur. Cette dernière leur permet de se protéger contre les aléas de la vie, comme une invalidité, une incapacité ou même un décès, ne leur permettant plus de rembourser leur crédit ou certaines de leurs mensualités.

La loi Lagarde de 2010, donne donc le droit aux emprunteurs de choisir un assureur externe à leur banque, la loi Hamon de 2014 quant à elle, permet de changer d’assurance de prêt durant toute la première année de ce dernier, et ce, sans frais. En 2018, l’amendement Bourquin vient compléter ces deux lois, et permet désormais aux particuliers de résilier leur contrat d’assurance à chaque date anniversaire de celui-ci, s’ils le souhaitent.

Économies conséquentes à la clé, grâce à ces aménagements, sur cette couverture qui représente parfois près de 30 % du coût d’un crédit immobilier. Les emprunteurs prêts à changer d’assurance, et ceux à la recherche de l’assurance de leur futur prêt, mènent alors leur quête de l’offre la plus avantageuse, et la plus adaptée à leurs besoins. Mais comment la choisir face à la multitude de contrats disponibles ?

Il convient tout d’abord de comparer les garanties. Un contrat d’assurance de prêt est systématiquement constitué des garanties obligatoires : décès et perte irréversible d’autonomie (PTIA). D’autres sont facultatives, mais ne garantissent pas les mêmes couvertures d’un assureur à l’autre, comme les garanties invalidité ou chômage par exemple. Les périodes de couverture, les exclusions de garanties, la définition de l’aléa, la nature des remboursements et les niveaux de déclenchement de l’indemnisation sont des points importants à comparer. 
 
Autre point important à considérer, les délais de franchise, de carence et d’indemnisation. Les assureurs pratiquent leurs propres délais, dont il faut s’informer afin d’éviter les mauvaises surprises. Le délai de franchise représente donc la période pendant laquelle l’assuré n’est pas indemnisé, le délai de carence la période pendant laquelle il n’est pas couvert, et la durée d’indemnisation représente le temps pendant lequel il sera indemnisé par son assurance.

Enfin, les contrats d’assurance emprunteurs se comparent aussi et surtout grâce à leurs coûts. Les tarifications varient en fonction des profils de chacun, néanmoins, vous pouvez tout de même comparer le coût total des différentes offres grâce à leurs TAEA.

Dernière solution pour comparer efficacement les offres d’assurance de prêt immobilier : le courtier. Ce dernier se charge pour le compte de ses clients de trouver l’offre qui répondra de la meilleure manière à leurs besoins, leurs attentes et à leur budget.