Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : comment est calculé son tarif ?

Mise en ligne le 28/09/2018 à 09:56

Assurance emprunteur : comment est calculé son tarif ?

Lors de la souscription à un prêt immobilier, les banques exigent systématiquement la souscription d’une assurance emprunteur. Cette dernière a pour but de couvrir l’emprunteur contre les éventuels risques d’invalidité, d’incapacité ou encore de décès, qui ne lui permettraient plus d’exercer son activité professionnelle, et donc de rembourser les mensualités de son emprunt. Pour de nombreuses personnes, le calcul de cette couverture reste flou. Comment est calculé son prix ? Quels facteurs impactent son taux ?

Tout d’abord sachez que vous pouvez choisir entre deux types de contrat d’assurance de prêt : le contrat groupe proposé par votre banque, ou la délégation d’assurance, souscrite auprès d’un assureur individuel.

Pour les établissements bancaires, le coût de cette assurance se calcul dans un premier temps, soit sur la base du capital restant dû ou sur la base du capital emprunté. Dans le premier cas, le montant de cette cotisation mensuelle évolue chaque année en fonction du capital restant à rembourser et en fonction de l’âge de l’emprunteur. Plus le temps passe, moins le montant des cotisations d’assurance est élevé, puisque le capital restant dû diminue. Lorsqu’elle est calculée sur la base du capital emprunté, la cotisation reste fixe tout au long du crédit.

D’autres facteurs influent également sur le tarif de votre assurance emprunteur. Parmi eux : la durée du prêt immobilier, l’âge de l’emprunteur et sa santé. Vous l’aurez compris, plus la durée du crédit est longue, plus le tarif augmente. Il en est de même pour l’âge, plus l’emprunteur est âgé, plus son assurance emprunteur lui coûtera cher.

En ce qui concerne le facteur santé, un questionnaire est rempli par l’emprunteur avant la souscription, afin de mettre en lumière d’éventuels risques pouvant amener à des surprimes. Etre fumeur, en surpoids, souffrir d’une affectation particulière ou présenter des antécédents médicaux sont évidemment des facteurs qui alourdissent le coût de l’assurance emprunteur. Afin de couvrir ces risques supplémentaires et pour se prémunir, les assureurs appliquent donc des surprimes.

Outre les éléments portant sur l’emprunteur, le tarif d’une assurance de prêt est également calculé en fonction des garanties proposées dans le contrat. Si vous choisissez des garanties optionnelles, comme la garantie perte d’emploi par exemple, le coût de votre assurance sera forcément plus élevé.

Toutefois, les assureurs individuels n’emploient pas toujours les mêmes méthodes de calcul que les banques. En effet, la délégation d’assurance est plus « précise » dans la tarification, notamment grâce à la prise en compte d’un plus grand nombre de facteurs que l’âge et le capital emprunté. De ce fait, les assureurs individuels sont plus à même de proposer des contrats à des tarifs moindres, et bien plus personnalisés que les contrats groupe des banques.

Si vous aussi vous souhaitez changer d’assurance emprunteur, vous pouvez résilier annuellement votre contrat à sa date anniversaire (définie par les banques). Pour cela, vous devez simplement envoyer un courrier de résiliation à votre assureur dans les 2 mois précédents cette date, accompagné de votre nouvelle offre, qui doit proposer des garanties au moins équivalentes.