Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : comment fonctionne la garantie perte d’emploi ?

Mise en ligne le 11/10/2019 à 14:50

Assurance emprunteur : comment fonctionne la garantie perte d’emploi ?

Lorsque vous contractez un crédit immobilier, la souscription d’une assurance emprunteur est demandée par la banque. Sans assurance, pas d’emprunt possible. Cette couverture comprend différentes garanties, dont certaines sont obligatoires : décès, PTIA et ITT et IPT. D’autres garanties sont facultatives notamment la garantie perte d’emploi et c’est sur celle-ci en particulier que nous allons nous concentrer.

Parce que personne n’est à l’abri un jour de se retrouver au chômage, intégrer la garantie perte d’emploi dans son assurance de prêt est judicieux. Pour que cette garantie vous aide à rembourser votre prêt immobilier, il est nécessaire que votre inactivité entraîne un droit aux indemnités chômage. Il peut alors s’agir d’un licenciement économique, collectif ou individuel. La garantie perte d’emploi ne s’applique pas en cas de démission du salarié, de fin de période d’essai ou de rupture conventionnelle. De plus, afin de pouvoir bénéficier de cette garantie, il est obligatoire de se trouver en CDI au moment de la souscription.

Comment fonctionne la garantie perte d’emploi ?

Différentes conditions entourent cette garantie qui ne s’applique pas n’importe quand.

Tout d’abord, un délai de carence doit être respecté pour que la garantie prenne en charge vos mensualités. Ce délai peut aller jusqu’à un an et correspond à la différence entre la date de la signature du contrat et la prise d’effet des garanties. Ainsi, lorsque vous vous retrouvez au chômage pendant cette période, vous ne pourrez bénéficier de la garantie perte d’emploi.
Le délai de carence n’est pas le seul délai à exister puisque l’on retrouve également le délai de franchise. Il correspond à la période entre la déclaration de votre perte d’emploi et le premier versement des indemnités de chômage. Le plus souvent, ce délai est de trois mois.

Pour ce qui est du versement des indemnisations, il est très rare qu’il se fasse à 100% comme c’est le cas pour les autres garanties. En moyenne il faut s’attendre à ce que la garantie perte d’emploi prenne en charge entre 30 et 80% de vos mensualités.

La garantie chômage peut s’avérer très utile dans certaines conditions mais les différents délais et conditions qui l’entourent constituent des inconvénients importants. Libre à vous de choisir ou non de souscrire cette garantie selon son coût, vos besoins et votre situation professionnelle.