Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : Comment les banques réagissent face à la résiliation annuelle ?

Mise en ligne le 30/01/2018 à 10:58

Assurance emprunteur : Comment les banques réagissent face à la résiliation annuelle ?

Après l’annonce de la décision de Conseil Constitutionnel en faveur de l’amendement Bourquin, donnant la possibilité aux personnes ayant souscrit un prêt immobilier, de résilier annuellement leur assurance emprunteur, et afin de permettre l’entrée sur ce marché à la concurrence, les banques ont adoptées des stratégies diverses pour conserver leurs clients.

En effet, depuis le 12 Janvier, toute personne détenant un crédit immobilier peut, si elle le souhaite, changer tous les ans son contrat d’assurance de prêt immobilier afin de trouver de meilleures garanties , ou simplement pour réaliser des milliers d’euros d’économies. Les banques initialement contre ce projet de loi, ont alors saisi le Conseil Constitutionnel par le biais de la Fédération Bancaire Française car, pour elle, la résiliation annuelle allait à l’encontre de la mutualisation du risque.

Depuis la validation de la loi, une étude a constaté que la demande de résiliation d’assurance a fortement augmenté, pour atteindre 45% de plus qu’à la mi-décembre 2017. Les établissements financiers ont donc dû mettre en place des stratégies afin d’éviter une trop grande perte de leurs clients. Certain ont alors travaillé leurs offres pour être les plus concurrentielles possibles face aux assureurs individuels, d’autres ont prévus que leurs centres de relation clientèle viennent en support de leurs agences.

Pour autant, beaucoup de banques ne jouent pas encore le jeu de la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur, notamment en retardant les procédures, ou en baissant les prix de leurs contrats pour conserver les clients sur le départ.

Enfin, d’autres banques ont, elles, décidé d’imposer à leurs clients des frais de résiliation s’établissant à plusieurs centaines d’euros, une sorte de façon de les « punir » de leur départ. D’après certains spécialistes, les banques ne sont pas encore prêtes à faire face à ce retournement sur le marché de l’assurance emprunteur, et il leur demandera entre 3 et 4 ans pour l’être. 

Le-Partenaire.fr vous offre la possibilité de réaliser gratuitement et sans engagement une simulation assurance emprunteur en ligne pour vous apporter les garanties dont vous avez besoin au meilleur prix !