Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : comment l’obtenir lorsqu’on a un problème de santé ?

Mise en ligne le 31/05/2018 à 15:59

Assurance emprunteur : comment l’obtenir lorsqu’on a un problème de santé ?

Si vous souhaitez financer l’acquisition d’un bien grâce à un crédit immobilier, vous devrez passer par la souscription d’une assurance emprunteur. En effet, les banques exigent la souscription de cette dernière afin de se prémunir contre les risques liés à l’emprunteur : invalidité, incapacité ou encore décès, ne lui permettant plus de rembourser ses mensualités de prêt.

Pour sa tarification, les établissements bancaires prennent en compte l’âge de l’emprunteur, son état de santé ainsi que le capital emprunté. Ainsi, le coût de cette assurance indispensable, peut fortement varier en fonction des profils emprunteurs.

Après avoir reçu le questionnaire de santé qu’aura rempli l’emprunteur, l’assureur pourra juger son niveau de risque. Plus le risque qu’il représente est élevé, plus le coût de l’assurance de prêt sera élevé. Dans d’autres cas, l’assureur peut tout simplement refuser d’assurer l’emprunteur, s’il juge que son niveau de risque est trop élevé. La validation de son prêt immobilier est alors fortement compromise, et la réalisation de son projet immobilier également.

Dans d’autres cas, lorsqu’une personne représente un risque de par son activité professionnelle, ses loisirs, ou encore de par sa santé, l’établissement assureur peut accepter l’octroi d’une assurance emprunteur, mais ajoutera une surprime à son tarif de base ou exclura certaines garanties, afin de couvrir le risque.

La délégation d’assurance est donc la dernière alternative aux personnes n’ayant pas obtenu le feu vert des banques. À l’inverse de ces dernières, les assureurs individuels prennent en compte le profil complet de l’emprunteur, et proposent des contrats « personnalisés ». Après une étude détaillée du dossier de l’emprunteur, le tarif et les garanties de l’assurance sont définis, permettant ainsi d’obtenir une assurance de prêt à un coût raisonnable et proposant les garanties adéquates.  

Enfin, les personnes présentant des pathologies de longue durée comme un cancer ou encore une maladie cardiovasculaire, pourront également se tourner vers la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Cette dernière prend en charge les mensualités de l’emprunteur si ce dernier est dans l’incapacité de les payer, et lui permet ainsi de contracter un prêt immobilier, quel que soit son état de santé.