Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : de nombreux français prêt à choisir un contrat individuel

Mise en ligne le 21/11/2017 à 10:37

Assurance emprunteur : de nombreux français prêt à choisir un contrat individuel

À l’approche de l’entrée en vigueur de l’amendement Bourquin, qui permettra aux emprunteurs de résilier leur assurance emprunteur annuellement, de nombreux emprunteurs se disent prêts à franchir le cap. En effet, ce type d’assurance représente un tiers du coût total d’un prêt immobilier, et la délégation peut permettre de réaliser des économies conséquentes. 

Pour rappel, deux précédentes lois donnent déjà aux emprunteurs la possibilité de comparer les assurances de prêt : 

  • La loi Lagarde de 2010, qui a introduit la délégation d’assurance, et qui permet donc la contraction d’une assurance emprunteur auprès d’un autre organisme que la banque qui a accordé le prêt. 
  • La loi Hamon de 2014, qui elle, donne l’occasion à l’assuré de résilier son contrat dans une limite de temps d’un an après la signature de son contrat. 

Une récente étude menée sur 10 000 personnes de 25 à 65 ans ayant un prêt immobilier, et ayant donc une assurance emprunteur, a révélé que 52% d’entre elles se déclarent prêtes à changer d’assurance pour leur crédit immobilier. On constate par la même occasion que 78% de ces personnes interrogées ont en effet choisie l’assurance groupe de leur banque contre 22% seulement pour la délégation d’assurance. 

Les banques, réticentes à ce nouvel amendement, avaient l’habitude, dans la plupart des cas, de refuser la demande de délégation de leurs clients (23% des sondés se sont vu refuser leur demande), et ont donc saisies le Conseil Constitutionnel afin d’empêcher l’application de cette nouvelle loi, une réponse sera donc donnée en Janvier.