Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : économiser avec la délégation

Mise en ligne le 10/06/2017 à 10:29

Assurance emprunteur : économiser avec la délégation

A partir du 1er janvier 2018, les emprunteurs pourront changer d'assurance emprunteur chaque année durant toute la durée du prêt immobilier. En favorisant la concurrence, cet amendement permet de réaliser des économies substantielles.

Malgré les préconisations du CCSF, de l’ACPR et de l’amendement Bourquin, les banques continuent de bloquer le jeu de la concurrence. Pour une raison simple, les marges tirées de l’assurance emprunteur représentent 50 % de leurs chiffres d’affaires.

Cette ouverture à la concurrence rogne ces marges ce qui incite les établissements bancaires à maintenir certains freins comme le délai de 10 jours pour l’examen de garantie pas forcément respecté, le manquement d’informations, la contestation du mandat octroyé au nouvel assureur... Pourtant, le cadre législatif est clair : Le prêteur ne peut pas refuser en garantie un autre contrat d’assurance emprunteur dès lors que celui-ci présente un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance groupe dela banque.

La délégation de l’assurance emprunteur offre des avantages pour le souscripteur d’un crédit immobilier. Selon le courtier en crédit et assurance Le-Partenaire.fr, les emprunteurs peuvent réaliser une forte économie pouvant aller jusqu'à 70 % par rapport au cout de l'assurance groupe de la banque et cela est assortie de meilleures garanties.

Pour conclure, dès 2018, il sera primordial de comparer régulièrement les différentes offres du marché, et, si nécessaire, basculer vers une délégation de l’assurance emprunteur.