Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : est-il judicieux de souscrire une garantie perte d’emploi ?

Mise en ligne le 24/05/2019 à 14:54

Assurance emprunteur : est-il judicieux de souscrire une garantie perte d’emploi ?

Le futur est incertain. En effet, nombreux sont les Français qui craignent de se retrouver au chômage compte tenu de la situation économique actuelle du pays. Afin de se prémunir contre un éventuel risque de ne plus pouvoir rembourser son prêt immobilier, certains décident de souscrire une garantie perte d’emploi.
 
            Qu’est-ce que la garantie perte d’emploi ?
 
Comprise dans le cadre de l’assurance emprunteur, la garantie perte d’emploi a pour but de payer les mensualités d’un assuré à sa place si celui-ci ne peut plus faire face à ses échéances suite à la perte de son emploi. Bien que cette promesse paraisse alléchante, uniquement 10% des emprunteurs optent pour ce type de garantie et pour cause, de nombreuses conditions doivent être remplies pour bénéficier de son application.
 
            Les conditions de l’application de la couverture
 
Chaque assureur peut choisir sous quelles conditions la garantie, et donc la couverture, prendra effet. Cependant, certaines dispositions sont communes à l’ensemble des organismes proposant ce type de contrat.
 
Tout d’abord, cette garantie couvre uniquement la perte d’emploi involontaire, notamment le licenciement pour motifs économiques qui reste très marginal en France. La démission, la rupture conventionnelle et le licenciement pour faute sont donc exclus. De plus, pour pouvoir être éligible à cette couverture, il ne suffit pas d’être employé et d’avoir moins de 50 ans. Il faut également bénéficier de l’assurance chômage. Les indépendants, fonctionnaires, non-salariés ne sont donc pas éligibles puisqu’il faut avoir un contrat en CDI ou CDD pour pouvoir y prétendre.
 
            Le fonctionnement de la garantie perte d’emploi
 
Le niveau de remboursement varie d’un assureur à l’autre. Si certaines compagnies prennent en charge l’intégralité des mensualités, d’autres n’en remboursent qu’une partie.
 
Lors de la souscription de ce type d’assurance, il faut savoir qu’un délai de carence allant de 6 à 12 mois est systématiquement appliqué, suivi par un délai de franchise pouvant atteindre les 6 mois. De plus, le remboursement des mensualités est généralement plafonné et limité dans le temps aux alentours de 12 à 18 mois, la durée étant souvent calculée en fonction de l’ancienneté du contrat de travail. Enfin, cette garantie dispose d’un nombre limité d’activations au cours du prêt.
 
Étant facultative, il convient de bien se renseigner avant souscrire une garantie perte d’emploi puisque son coût est généralement élevé et son application reste très limitée.