Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : la délégation ne décolle toujours pas

Mise en ligne le 25/08/2016 à 08:59

Assurance emprunteur : la délégation ne décolle toujours pas

Deux ans après la loi Hamon de juillet 2014, la délégation d’assurance emprunteur n’est toujours pas un réflexe pour les emprunteurs qui souscrivent un prêt immobilier. Les cotisations liées à l'assurance emprunteur ont représenté plus de 1 milliard d’euros en 2015 (+ 3,5 %), selon la Fédération Française de l’Assurance (FFA). 85 % des emprunteurs continuent de s’assurer dans l'établissement bancaire auprès de laquelle ils souscrivent leur prêt immobilier, alors qu'une délégation permet une économie pouvant aller jusqu'à 70% du cout de l'assurance groupe de la banque.

L’assurance emprunteur permet de couvrir les remboursements d’un prêt immobilier en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité temporaire de travail. 
Depuis deux ans, tout emprunteur dispose d’un an à compter de la signature du prêt immobilier pour résilier son contrat d’assurance emprunteur et le remplacer sans frais par un autre contrat affichant un niveau de garanties équivalent. Alors que la plupart des établissements bancaires se gardent bien de mettre en avant cette possibilité.

La raison est simple, l'assurance emprunteur permet de réaliser une forte marge. Le cout peut représenter jusqu’à 30 ou 40 % du coût total d’un prêt immobilier.
Recourir à la délégation d’assurance emprunteur est source d’économies importantes pour l’emprunteur.

N'attendez plus et faites appel à Le-Partenaire.fr courtier en assurance pour vous établir un devis assurance emprunteur afin de profiter d'une économie pouvant aller jusqu'à 70%.