Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : les banques grandes perdantes

Mise en ligne le 25/01/2018 à 11:04

Assurance emprunteur : les banques grandes perdantes

Le 12 janvier 2018, le Conseil constitutionnel a validé l’amendement Bourquin permettant la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur. Ainsi les souscripteurs de prêt immobilier auront le droit de changer leur assurance emprunteur chaque année s’ils le souhaitent. 

Les banques déjà fortement secouées ces derniers temps, notamment par les nombreuses renégociations de prêt immobilier et les lois leur obligeant de rendre plus simple le changement de banque, font maintenant face à un nouveau coup dur : l’entrée de la concurrence sur le marché de l’assurance emprunteur. Un marché leur rapportant près de 6 milliards d’euros par an. 

Avec des taux crédits immobiliers déjà très bas, l’assurance de prêt représente pour les établissements financiers une source de revenue considérable, du fait de ses marges très intéressantes, et pourrait donc leur coûter beaucoup. 

Ce sont donc un grand nombre de clients qui risquent à tout moment de changer d’assurance emprunteur, mais surtout ceux ayant moins de 40 ans et étant en bonne santé, qui représentent plus d’un tiers du marché. Une perte non négligeable pour ces dernières auparavant détentrices de plus de 80% du marché de l’assurance emprunteur. 

Enfin, pour tenter de conserver leurs clients les plus importants, les banques vont devoir mettre en place différents stratagèmes comme des gestes commerciaux ou encore la baisse des prix de leurs assurances afin de faire la concurrence aux assureurs individuels. Rendez-vous donc dans quelques mois pour un bilan du marché de l’assurance emprunteur. 

Sachez que vous pouvez dès maintenant réaliser une simulation assurance emprunteur sur Le-Partenaire.fr !