Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : les établissements préteurs traînent les pieds

Mise en ligne le 21/09/2015 à 08:48

Assurance emprunteur : les établissements préteurs traînent les pieds

Depuis la Loi Lagarde 2010, "Le prêteur ne peut pas refuser en garantie un autre contrat d'assurance dès lors que ce contrat présente un niveau de garantie équivalent au contrat d'assurance de groupe qu'il propose".

La Loi Hamon et le décret du 29 avril 2015 oblige les établissements préteurs à communiquer à leurs clients une liste précise et personnalisée des critères minimums qu’ils exigent en termes de garantie pour accepter un contrat de délégation d’assurance emprunteur, et ce à partir du 1er octobre 2015.

Mais dans les faits... cela ne se passe pas "encore" comme cela !

En janvier 2015, le CCSF (Comité Consultatif du Secteur Financier) clarifie et facilite la mise en place avec une liste de 18 critères standards pour les assurances décès/invalidité/incapacité et 8 pour l’assurance perte d’emploi. C’est parmi ces critères que les établissements préteurs se sont engagées à établir, pour chaque projet, une liste personnalisée avec au maximum 11 critères pour le décès/invalidité/incapacité et 4 pour la perte d’emploi.

Espérons que dès janvier 2016, les engagements seront tenus, et que chaque emprunteur pourra demander et obtenir une délégation d’assurance emprunteur afin de pouvoir comparer les tarifs et les conditions.

Dès à présente Le-Patenaire.fr vous fait réaliser une économie allant jusqu'à 70% sur le cout de votre assurance emprunteur.