Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : les ficelles pour négocier au mieux

Mise en ligne le 02/04/2016 à 11:58

Assurance emprunteur : les ficelles pour négocier au mieux

Faire jouer la concurrence et déléguer son assurance emprunteur génère des économies significatives. Ci-dessous, un mode d'emploi pour obtenir les meilleures conditions.

Dans le parcours complexe du crédit immobilier, les emprunteurs négligent souvent de négocier l'assurance emprunteur. Pourtant, l'assurance emprunteur représente 25% à 30% du coût du crédit immobilier. Mettre en concurrence est un droit et peut permettre une économie importante.

Qui est concerné ?
Déléguer son assurance emprunteur (c'est-à-dire, souscrire une assurance autre que le contrat groupe des banques) est intéressant pour les profils jeunes (- de 40 ans), les non-fumeurs et les cadres.

La délégation est aussi intéressante pour les profils pratiquant un sport extrême, les professions à risque et les séniors.

Quels sont vos droits ?
L'assurance emprunteur garantit le remboursement total ou partiel en cas de décès, les risques d'incapacité de travail, d'invalidité, voire de perte d'emploi. 

Depuis 2010 avec la loi Lagarde, l'emprunteur peut librement choisir l'assurance emprunteur qu'il souhaite. La banque ne peut donc imposer la sienne, à la condition que l'assurance retenue comporte les garanties équivalentes à celles du contrat groupe. Si certains établissements bancaires jouent le jeu, d'autres sont réticents et conditionnent l'obtention du prêt immobilier au choix de leur assurance.

Avec la loi Hamon du 17 mars 2014, l'emprunteur dispose d'un an après la signature du prêt immobilier pour déléguer son assurance emprunteur. A la condition que le nouveau contrat comporte les garanties équivalentes à celles du contrat groupe. Les banques sont tenues de justifier leur refus par rapport à une liste de critères permettant de vérifier si les contrats d'assurance offrent ou non des garanties équivalentes. En outre, elles doivent remettre à l'emprunteur une fiche standardisée d'information (FSI) sur l'assurance emprunteur, dès la première simulation de prêt immobilier, destinée à faciliter la concurrence et de laisser la pleine liberté à l'emprunteur de choisir sa protection.

Malgré la loi Lagarde et la loi Hamon, la délégation assurance emprunteur reste compliquée.

Comment réussir sa délégation ?
Le mieux étant de réaliser la délégation à la signature du prêt immobilier et pour cela, il faut comparer les différentes offres ou de se faire accompagner par Le-Partenaire.fr courtier en financement et assurance.
Il est conseillé de vérifier son assurabilité en fonction de son âge et de son état de santé.

Quelle économie peut-on espérer ?
La délégation d'assurance peut vous permettre d'économiser jusqu'à 70% du coût de l'assurance groupe de la banque.

Pour conclure, l'unique solution est d'intégrer la négociation de l'assurance emprunteur dès l'achat de votre bien immobilier ainsi que dans la recherche de votre prêt immobilier.