Rechercher un bien immobilier

Assurance Emprunteur : les jeunes connaissent mal leurs droits

Mise en ligne le 09/03/2015 à 08:50

Assurance Emprunteur : les jeunes connaissent mal leurs droits

L'assurance emprunteur est mal connue des jeunes. C'est le constat sans appel dressé par l'enquête de l'Ifop réalisée pour le compte de l'assureur April entre le 11 et le 16 février 2015 auprès de 1.003 jeunes. Une méconnaissance qui risque de pénaliser les emprunteurs ainsi que leurs pouvoirs d'achats. C'est notamment le cas de 27% des 25-35 ans.


30% des sondés déclarent que l'assurance emprunteur est facultative. Si cette dernière n'est pas une obligation légale, tous les établissements bancaires exigent dans la plupart des cas la souscription d'une assurance qui permettra d'obtenir le remboursement du capital de son prêt immobilier en cas de défaillance de l'emprunteur.


Le montant de l'assurance emprunteur est également mal évalué par les jeunes. Interrogés sur le montant de l'assurance emprunteur pour un prêt immobilier de 150.000 € sur 20 ans, 70 % d'entre eux ont été incapables de donner le bon montant, soit une somme comprise entre 5.520 et 12.600 € selon l'Observatoire de l'assurance emprunteur des crédits immobiliers. Seuls 31 % d'entre eux ont estimé qu'il se situait entre 5.000 et au-dessus de 10.000 €.


78 % pensent qu'ils peuvent souscrire cette assurance ailleurs que dans leur banque. Mais à l'heure de passer à l'acte, ils préfèrent rester dans leur établissement bancaire. 85% des crédits immobiliers sont en effet assurés par les banques accordant ce financement.


A l'heure où les taux d'intérêt sont au plus bas, l'assurance emprunteur constitue l'un des postes clés pour diminuer le coût de son prêt immobilier. Car les primes représentent en effet en moyenne 25% du coût global du financement.


> Infographie : les jeunes primo-accédants et l’assurance de prêt


Source April