Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : les solutions pour souscrire un contrat avantageux après 60 ans

Mise en ligne le 17/03/2018 à 08:04

Assurance emprunteur : les solutions pour souscrire un contrat avantageux après 60 ans

Etre senior n’empêche pas d’avoir des projets immobiliers. Cependant, obtenir un prêt immobilier reste difficile et son coût est augmenté par l’assurance emprunteur. Les banques appliquent des surprimes ou un taux assurance emprunteur plus élevé du fait de risque accru que représentent les seniors.

Il existe cependant des solutions pour contracter son prêt immobilier et obtenir une assurance emprunteur aux conditions avantageuses.
Vous disposez de deux solutions pour votre assurance emprunteur. Tout d’abord, vous pouvez choisir l’offre de votre banque, il s’agit alors d’un contrat groupe dont les garanties sont mutualisées.

L’autre solution est de vous orienter vers un autre assureur. Cela peut être très intéressant pour les profils plus risqués. L’offre proposée est un contrat individuel dont les garanties sont adaptées à votre profil. Dans ce cas, vous pouvez effectuer les démarches pour trouver votre contrat d’assurance emprunteur seul ou faire appel à un courtier immobilier qui étudiera les différentes offres les moins chères.

Le plus souvent, les banques limitent l’âge de souscription à 65 ans et une fin de remboursement à 70 ans. Les assureurs en revanches, limitent l’âge de souscription jusqu’à 85 ans avec un remboursement de prêt jusqu’à 90 ans. Il est donc possible de souscrire des prêts immobiliers sur de longues périodes, même lorsqu’on est senior.
 
En tant que senior et retraité, de nombreuses garanties de l’assurance emprunteur ne sont plus utiles car elles ne concernent que les travailleurs en activité. Seule la garantie décès est donc importante.
 
Le calcul de votre cotisation d’assurance emprunteur prend en compte le montant emprunté, l’âge de la souscription ainsi que l’état de santé de l’emprunteur.
 
Afin de souscrire cette assurance, vous devez obligatoirement remplir un questionnaire de santé afin de préciser si vous êtes atteints d’une quelconque pathologie. Si c’est le cas, un questionnaire plus complet sera à remplir avec l’aide de votre médecin. Votre assureur est également en droit de demander des examens complémentaires.