Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur MAAF

Mise en ligne le 30/03/2018 à 07:02

Assurance emprunteur MAAF

Présentation MAAF 
La MAAF est tout d’abord créée en tant que la MAAF : la Mutuelle Assurance Automobile Artisanale de France en 1950 afin de permettre aux artisans de s’assurer mutuellement dans un esprit de solidarité et d’économie. Ce n’est qu’un peu plus tard que la MAAAF décide d’abandonner le « triple A » pour s’ouvrir à des marchés tels que l’assurance habitation ou les risques professionnels et se renomme en tant que MAAF.
 
En 2003, la MAAF décide de se joindre au groupe Covéa avec pour devise de se rassembler sans se ressembler et poursuit aujourd’hui sa dynamique en améliorant sa position de compétiteur sur le marché de l’assurance. 
Le groupe accompagne donc aujourd’hui un grand nombre de clients grâce à ses quelque 10 000 collaborateurs et est le cinquième assureur automobile français et la première mutuelle des professionnels. 

La MAAF œuvre chaque jour pour anticiper les nouvelles attentes de ses clients, pour s’adapter aux évolutions réglementaires du marché de l’assurance et également pour affirmer les valeurs du mutualisme tout en commercialisant des produits et des services d’assurances liés à l’automobile, la vie privée, les professionnels, la santé, la prévoyance ainsi que l’épargne. 

L’assurance emprunteur MAAF
L’assurance emprunteur est une assurance obligatoire se rajoutant au prêt immobilier. Elle permet, d’un côté, à l’établissement prêteur de s’assurer, mais elle permet également à l’emprunteur de s’assurer de l’autre. 

L’assurance emprunteur MAAF vous permet d’obtenir de nombreuses garanties, tout en étant en adéquation à vos besoins, en cas :
- De décès du ou des emprunteurs : l’assurance prendra alors en charge le paiement des échéances de prêt restantes. (notez l’exclusion de la prise en charge ou la limitation de l’assurance en cas de suicide ou de pratique de sports aériens).
- D’invalidité : en cas d’impossibilité totale, permanente ou définitive de travailler ou de pratiquer une activité permettant un profit, des suites d’un accident ou d’une maladie grave. 
- D’incapacité temporaire de travail : après un accident ou une longue maladie nécessitant un arrêt de travail conséquent, cette garantie prévoit le montant d’une indemnité de salaire calculée en fonction de la différence de revenu avant l’arrêt de travail et le revenu de remplacement, tout en prenant en compte les différentes prestations perçues par l’assuré.   
- De perte d’emploi : cette garantie prend diverses formes. Elle peut prévoir la prise en charge des mensualités dues du prêt, qui seront ensuite remboursée à l’assureur lors de la reprise d’une activité. Certains contrats prévoient la prise en charge définitive, sans remboursement par l’assuré, d’une partie ou de la totalité des mensualités du prêt lors de la perte d’emploi. 

L’assurance emprunteur protège également la famille de l’emprunteur et la capacité de l’assuré à conserver son bien. 
Un questionnaire médical est à remplir afin de calculer le montant de cotisation de l’assurance emprunteur au mieux et d’évaluer les possibles risques que peuvent présenter les emprunteurs. L’honnêteté et la précision sont les maîtres-mots de ce questionnaire, le contrat pouvant être remis en cause en cas d’omission ou d’imprécision.

Depuis 2010, plusieurs lois ont été votées afin de permettre la souscription d’assurance emprunteur auprès d’assureurs spécialisés : 
- La loi Lagarde en 2010, permet aux emprunteurs la souscription de leur assurance emprunteur auprès de compagnie d’assurances. 
- La loi Hamon votée en 2014, offre plus de flexibilité en ce qui concerne l’assurance de prêt immobilier. Les emprunteurs peuvent, 12 mois après la signature du crédit immobilier, comparer les différentes offres des concurrents et changer de contrat d’assurance afin de réaliser des économies tout en ayant des garanties équivalentes. 
- L’amendement Bourquin, en 2018, les emprunteurs bénéficieront d’un droit de résiliation annuel de leur contrat d’assurance.