Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : obtenir la meilleure couverture à l’approche de la retraite

Mise en ligne le 19/11/2018 à 15:52

Assurance emprunteur : obtenir la meilleure couverture à l’approche de la retraite

Vous souhaitez financer l’acquisition de votre résidence principale grâce au prêt immobilier ? Acquérir une résidence secondaire pour vos vacances en famille ? Ou encore réaliser un investissement locatif pour vous constituer un patrimoine ou même préparer votre retraite ? Vos démarches sont bien avancées mais vous butez sur un obstacle : l’obtention de votre assurance emprunteur. Pourquoi ? Parce que vous approchez de la retraite et la banque souhaite prendre le moins de risque possible au regard de votre profil emprunteur.

En effet, l’obtention d’un crédit immobilier est conditionnée, entre autres, à la souscription d’une assurance emprunteur. Facile à dire, mais moins à faire. Les banques refusent souvent de couvrir certains emprunteurs, ou appliquent des surprimes importantes, compte tenu de leur âge et l’approche de leur retraite. Désormais, et notamment grâce à la délégation d’assurance emprunteur, il est possible d’obtenir une couverture adéquat à tout âge, et à un tarif raisonnable.
Entre 2017 et 2018, le recours au prêt immobilier des seniors a nettement augmenté. Ils sont maintenant 17 % à avoir recours à une solution de financement pour concrétiser leurs projets immobiliers, contre moins de 10 % il y a encore 5 ans. L’explication de cet accès soudain au financement s’explique surtout dans la situation de ces emprunteurs. Ces derniers sont, la plupart du temps, propriétaires de leur résidence principale, n’ont plus d’enfants à charge et ont des revenus fixes, même une fois à la retraite. Toutes les conditions réunies pour rassurer les banques.

Malgré tout, l’assurance de prêt qui vise à permettre le remboursement d’un emprunt en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité de l’emprunteur, ne lui permettant plus de rembourser ses mensualités de prêt, est plus difficile à obtenir. Les banques se basent bien souvent sur l’âge, la santé et le capital emprunté pour établir leurs tarifs, et n’hésitent pas à proposer des tarifs surréalistes, et même des exclusions de garanties pourtant primordiales aux emprunteurs. Leur argument principal étant que plus l’emprunteur avance dans l’âge, plus les risques de maladies, de décès et de baisses de ses revenus sont élevés.

Changer d’assurance emprunteur pour avoir recours à une délégation se place alors comme une solution idéale pour cette catégorie d’emprunteur. L’amendement Bourquin, qui a pris effet en Janvier 2018, permet la résiliation d’un contrat d’assurance emprunteur tous les ans, afin d’en souscrire un nouveau. La délégation permet notamment d’obtenir un tarif et des garanties particulièrement adaptés au profil de l’emprunteur, grâce à un calcul plus précis qui n’est pas basé sur la mutualisation du risque. Les seniors ont donc tout intérêt à se tourner vers cette solution pour obtenir la couverture la plus en adéquation avec leurs besoins et qui leur permettra d’obtenir leur financement pour concrétiser leur projet immobilier.