Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : peu d’assurés changent d’assurance

Mise en ligne le 30/03/2016 à 08:29

Assurance emprunteur : peu d’assurés changent d’assurance

L'assurance emprunteur n’est en théorie pas obligatoire, mais sans, inutile d’espérer décrocher un prêt immobilier auprès d'une banque. L’assurance emprunteur permet de couvrir les remboursements en cas de décès, d’invalidité ou perte d'emploi. Contrairement à une assurance habitation, ce contrat ne peut pas être résilié à son échéance annuelle.

Si vous ne pouvez pas résilier votre assurance emprunteur chaque année, il est toutefois possible et/ou conseillé, de changer d’assureur dans l’année qui suit la signature du prêt immobilier et cela grâce à la loi Hamon de juillet 2014.

Pour bien comprendre l'enjeu de la loi Hamon, les contrats proposés par les banques au moment de souscrire un prêt immobilier assurent tous les clients de la même façon et quasiment au même tarif via des « contrats groupe ». Ces contrats mutualisent les risques de décès de tous leurs emprunteurs et quel que soit leur âge. Conclusion : les moins de 40 ans en bonne santé payent plus cher que ce qu’ils devraient.

Pour information, le coût d'une assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 30 ou 40 % du coût total du crédit immobilier.

Afin de limiter le coût, les emprunteurs peuvent souscrire leur contrat assurance emprunteur auprès d’un autre établissement que celui qui leur a accordé le prêt immobilier, c’est la « délégation d’assurance ». Cela leur permet d’obtenir une couverture individuelle sur mesure, fixée en fonction de leur âge et de leur état de santé.

Pourtant, peu d'emprunteurs profitent de cette opportunité. 

Pour vous faciliter le changement, Le-Partenaire.fr vous accompagne dans votre délégation d'assurance emprunteur avec une économie pouvant aller jusqu'à 70%.