Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : qu’est-ce que la garantie perte d’emploi ?

Mise en ligne le 03/05/2018 à 06:52

Assurance emprunteur : qu’est-ce que la garantie perte d’emploi ?

L’assurance emprunteur, systématiquement requise par les établissements prêteurs lors de la souscription à un prêt immobilier, prévoit une couverture en cas d’invalidité, d’incapacité ou encore de décès de l’emprunteur. Cette dernière permet donc à la banque, ainsi qu’à l’emprunteur de se prémunir des différents risques pouvant l’amener à ne plus rembourser ses mensualités de crédit immobilier. Mis à part ces trois garanties obligatoires, la plupart des assureurs proposent également des garanties facultatives, dont la garantie perte d’emploi.

Comme son nom l’indique, cette dernière se charge du remboursement des mensualités de l'emprunteur s’il vient à se retrouver sans activité professionnelle et donc sans revenus réguliers. Bien que facultative, la garantie perte d’emploi, aussi appelée garantie chômage, est toujours proposé par la banque lors de la demande de crédit, et peut même parfois être requise en vue de l’obtention du prêt immobilier.

Pour autant, la souscription à cette garantie reste compliquée. Les assureurs, du fait de la multiplication des risques de perte d’emploi, ajoutent de plus en plus de conditions à son éligibilité. Sont donc concernés les salariés en CDI depuis plus de 6 mois, voire 1 an, étant âgés de moins de 55 ans. De plus, la rupture du contrat de travail doit être involontaire, les ruptures conventionnelles, les démissions et les chômages partiels ne seront alors pas couvert.

Si l’emprunteur répond à tous ces critères, il pourra alors bénéficier d’une couverture après un délai de carence de 6 à 12 mois, période pendant laquelle l’assurance ne prend pas le relai sur le remboursement du prêt immobilier, ainsi qu’un délai de franchise de 3 à 9 mois avant de pouvoir obtenir les premières indemnités. Également, cette garantie perte d’emploi n’intervient que sur une période de 36 à 48 mois.

En clair, la garantie perte d’emploi ne couvre, que dans certains cas, 30 à 80% du montant du crédit si l’emprunteur perd son emploi.

En ce qui concerne son coût, et comme toutes les garanties, il est calculé en fonction du montant de l’emprunt. En général, il faut compter entre 0,10% et 0,70% du montant total emprunté, un coût auquel s'ajoute, bien sûr, le coût des autres garanties obligatoires.