Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : quelles sont les garanties existantes ?

Mise en ligne le 14/06/2019 à 09:56

Assurance emprunteur : quelles sont les garanties existantes ?

L’assurance emprunteur vise à protéger un organisme prêteur contre une éventuelle défaillance de l’emprunteur. Ce contrat peut contenir diverses garanties contre plusieurs risques. Le-Partenaire.fr fait le point.
 
            La garantie décès
 
Cette garantie figure toujours dans les contrats d’assurance emprunteur de prêt mais elle comporte un âge limite qui, généralement, se situe aux alentours de 60-65 ans. Ainsi, l’emprunteur n’est pas forcément couvert pendant l’intégralité de la durée du prêt immobilier. En cas de décès de l’emprunteur, c’est l’assureur qui verse le capital restant dû à l’établissement bancaire.
 
            La garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie
 
Afin d’être activée, il faut que l’assuré soit dans l’impossibilité totale de travailler avant l’âge limite prévu dans le contrat et nécessite l’assistance d’une personne pour effectuer des actes de la vie courante tels que s’habiller et manger. De plus, dans la plupart des cas, l’assuré recevra une pension d’invalidité en provenance d’un régime d’assurance maladie.
 
            La garantie Invalidité Permanente Totale ou Partielle
 

Cette garantie entre en jeu suite à un accident ou maladie rendant l’assuré inapte au travail. Pour que la garantie d’Invalidité Permanente Totale (IPT) soit effective, le taux d’incapacité de l’assuré doit être d’au moins 66%. Autrement, si le taux se situe entre 33% et 66%, on parle d’Invalidité Permanente Partielle (IPP), celle-ci devant être souscrite en complément de l’IPT.
 
            La garantie Incapacité Temporaire de Travail
 
Si vous êtes en arrêt de travail total à cause d’une maladie ou accident et vous êtes considéré inapte à exercer temporairement toute activité professionnelle ou celle que vous exerciez avant l’arrêt, cette garantie devient effective.
 
            La garantie Perte d’Emploi
 

En cas de licenciement, les personnes ayant droit aux indemnités chômage ainsi qu’ayant souscrit cette garantie, perçoivent des dédommagements dans une limite fixée dans le temps. Cependant, elle comporte généralement un délai de carence selon lequel la garantie ne peut devenir effective que plusieurs mois après la souscription du contrat et un délai de franchise qui fait que l’indemnisation ne débute pas immédiatement.