Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : réviser vos quotités d’assurance régulièrement

Mise en ligne le 14/06/2018 à 14:06

Assurance emprunteur : réviser vos quotités d’assurance régulièrement

Les souscripteurs d’un prêt immobilier sont certainement déjà au courant : il est possible de changer de contrat d’assurance emprunteur chaque année à la date anniversaire de ce dernier, depuis le 12 Janvier 2018 grâce à l’amendement Bourquin.

Précédemment, les particuliers ayant souscrit une assurance de prêt pour couvrir leur crédit immobilier ne pouvaient changer de contrat qu’au cours de la première année suivant sa souscription. Les emprunteurs peuvent donc dès à présent réaliser de fortes économies sur cette assurance qui peut représenter jusqu’à 30 % du coût d’un crédit, en fonction des cas.

Pour ceux qui ont décidé de financer l’achat de leur logement à deux, voire plus, ont alors fixé des quotités propres à chaque contractant. Il s’agit de la part respective du prêt que chacun d’entre eux assure, c’est-à-dire le montant sur lequel chacun est couvert. Cette quotité détermine donc le niveau de couverture de chaque emprunteur, et sa fixation doit être réfléchie.

Certains choisiront des quotités de 100 % par tête, afin d’assurer une prise en charge totale des mensualités de crédit par l’assurance si l’un des emprunteurs venait à décéder, ou s’il venait à ne plus pouvoir exercer son activité professionnelle. Vous l’aurez compris, qui dit plus de sécurité dit forcément plus cher. Pour les assurés qui choisissent des quotités à part égale (50/50), l’assurance emprunteur ne couvre alors que la moitié des mensualités de chacun. En cas de décès, le co-emprunteur devra tout de même supporter la moitié des mensualités de son partenaire.

Mais il est possible de fixer les quotités d’assurance de n’importe qu’elle manière : 80 %/20 %, 30 %/70 %, tant que le total des quotités se trouve entre 100 % et 200 %.

Changer d’assurance de prêt peut alors être la bonne occasion pour revoir ses quotités d’assurance. En effet, au fil du temps, les situations personnelles peuvent évoluer. Un salaire qui augmente, l’arrivée d’un enfant, un changement d’activité, tous ces événements changent la donne, et peuvent influer sur la répartition de la prise en charge de votre assurance. Il est donc conseillé de revoir une fois par an, voire tous les deux ans, ses quotités d’assurance emprunteur.