Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : comment est révisée la prime d’assurance ?

Mise en ligne le 04/05/2018 à 04:35

Assurance habitation : comment est révisée la prime d’assurance ?

Régulièrement, les assureurs révisent la cotisation d’assurance habitation de leurs souscripteurs. Cette révision permet alors de mettre à jour leur situation, et donc d’ajuster au maximum la couverture de leur contrat d’assurance.

À la base, un contrat multirisque habitation prend en compte différents facteurs pour calculer la cotisation mensuelle payée par son souscripteur :

  • La surface du logement
  • Ses caractéristiques particulières (véranda, piscine, cheminée, dépendances, etc.)
  • La situation géographique du bien
  • La qualité de l’occupant (propriétaire, locataire, propriétaire non-occupant)

Au fil du temps, certains facteurs peuvent évoluer, comme la surface du logement suite à des travaux d’agrandissement, influant alors sur le coût mensuel de l’assurance habitation. Il est alors normal pour une compagnie d’assurances de mettre à jour les cotisations de ses souscripteurs, sans pour autant les en informer, puisqu’elle n’en a pas l’obligation.

L’un des premiers facteurs pris en compte pour cette révision est donc l’ancienneté de l’habitation. En effet, plus un logement est ancien, plus il pourra présenter certains risques dans les années à venir.

Est ensuite pris en compte la stabilité financière du souscripteur. Plus un souscripteur présente des finances stables, ainsi qu’un emploi régulier, moins il représentera de risques aux yeux de son assureur. Pour connaître ces informations, les compagnies d’assurances se basent sur le score de crédit à la personne, et révisent donc les cotisations d’assurance habitation en fonction de ce dernier. 

La localisation du bien assuré joue également sur le coût de l’assurance. Pour permettre la révision des cotisations, les assureurs se basent alors sur les réclamations faites dans le quartier où se trouve le logement assuré, ainsi que sur le taux de criminalité et le nombre de catastrophes naturelles survenues au cours des dernières années.

Enfin, la révision de la cotisation d’assurance passe également par les biens personnels détenus par le souscripteur. Pour rappel, l’assurance habitation couvre les dommages survenus sur un bien immobilier, mais également sur les biens mobiliers qui peuvent s’y trouver. Toute nouvelle acquisition de biens d’importante valeur doit alors être déclarée à la compagnie d’assurances et intégrée dans la prime versée par le souscripteur. Ainsi, les animaux de compagnie, peuvent également faire augmenter sensiblement cette dernière, en fonction de leur type, leur taille et de leur race.

Tout changement influant sur la taille du logement et sa valeur doit donc être notifié à la compagnie d’assurances afin de bénéficier du bon niveau de couverture en cas de dommage ou de sinistre. De même, ces déclarations permettront alors à cette dernière de réviser plus facilement et plus rapidement la prime de son assuré.