Particuliers | Professionnels

Assurance habitation : comment être indemnisé des inondations dans le sud ?

Mise en ligne le 29/11/2019 à 15:49
Assurance habitation : comment être indemnisé des inondations dans le sud ?

De très lourdes inondations ont eu lieu dans les départements du Var et des Alpes Maritimes, faisant malheureusement quatre victimes. En plus des pertes humaines, ces intempéries ont provoqué de très lourds dégâts chez plus de 20 000 personnes qui ont vues leur maison inondée.

Les maisons sont pour beaucoup inhabitables, la boue et l’eau ayant tout emporté ou tout détruit. De très gros travaux de réparation seront à réaliser pour revenir dans leur logement. En plus de cela, une bonne partie du mobilier de ces personnes a été détruit. Au final, cela représente un coût très conséquent pour ces habitants. De plus, cet évènement pour peu qu’il se produise régulièrement, impacte fortement le prix du logement. Ainsi, les personnes qui souhaitent déménager se verront proposées des prix très bas pour leur maison.

Ceux qui possèdent une assurance habitation seront bien évidemment remboursés des pertes et du coût des travaux. Un contrat d’assurance multirisque habitation comporte la garantie catastrophe naturelle.

Pour être remboursé, les victimes devront prouver à leur assureur les pertes subies. Des photos de biens, mobiliers, matériel informatique ou des factures seront recevables.

Selon les personnes et leurs contrats, certains assureurs pourront leur proposer une avance d’indemnisation.

Les démarches à suivre

Bien évidemment, pour être indemnisé des démarches spécifiques sont à suivre. Tout d’abord, vous devrez déclarer le sinistre à votre assureur par téléphone, mail, sms ou sur internet. L’objectif est de le faire dans les jours qui suivent le sinistre. Vous devez également lui communiquer approximativement le montant des pertes et lui fournir les justificatifs.

Le délai d’indemnisation est de trois mois à partir de la communication des pertes subies. Le délai peut également démarrer lorsque le ministère déclare l’état de catastrophe naturelle.