Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : comment son tarif est-il calculé ?

Mise en ligne le 04/01/2019 à 08:10

Assurance habitation : comment son tarif est-il calculé ?

Quoi de plus normal que de vouloir protéger son logement, ainsi que les biens qui peuvent s’y trouver ? L’assurance habitation est faite pour ça. Même si elle n’est pas obligatoire pour les propriétaires, à l’inverse des locataires, elle reste pour autant indispensable en cas de sinistre. De nombreuses offres sont donc disponibles sur le marché de l’assurance pour couvrir les habitations, à des prix tous plus différents les uns que les autres. Comment le tarif d’une assurance habitation est donc calculé ?

Le prix moyen d’une assurance habitation à l’année est en moyenne de 246 € pour un locataire, et de 294 € pour un propriétaire. Un prix moyen, qui varie donc en fonction de plusieurs éléments que prennent en compte les assureurs pour établir leur tarification. La localisation notamment, est un élément connu de nombreux particuliers. On sait qu’en général, une assurance habitation est plus élevée dans la région Provence Alpes Côte d’Azur par exemple (305 € en moyenne), ou même en Ile de France (287 € en moyenne).

Si toutes les villes de France n’affichent pas les mêmes tarifs d’assurance habitation, c’est parce que les compagnies d’assurances utilisent le taux de sinistralité de la région pour calculer le montant de leurs primes d’assurance. Ce taux de sinistralité correspond au nombre de cambriolages moyen, ou encore au nombre de sinistres en tous genres déclarés l’année précédente. Ainsi, les régions de Bretagne ou de Normandie proposent des tarifs moins élevés, car elles bénéficient d’un taux de sinistralité peu important. A l’inverse, la région PACA, ou les habitations de luxe sont en grand nombre, et donc les cambriolages également, ne sont pas épargnées par les tarifs élevés.

Outre cet élément, les assureurs se penchent plus en détail sur le logement en lui-même pour établir leur tarification. Son donc pris en compte la taille du logement, s’il s’agit d’une maison ou d’un appartement, ainsi que ses installations (piscine, terrasse, garage, véranda, cheminée, etc). Une maison avec piscine sera donc plus chère à assurer qu’un simple appartement sans installations particulières.

Les assureurs peuvent également prendre en compte le profil de l’emprunteur pour leur calcul. Ses revenus, sa situation familiale et professionnelle ou encore ses activités.

Pour de nombreuses personnes, obtenir un tarif d’assurance habitation raisonnable et un niveau de garantie qui répond à leur besoin est une réelle nécessité. Pour cela, il convient de bien étudier les offres proposées sur le marché, et ne pas hésiter à faire jouer la concurrence.