Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation prend-elle en charge les dégâts liés aux orages ?

Mise en ligne le 05/06/2018 à 13:05

Assurance habitation prend-elle en charge les dégâts liés aux orages ?

Les violents orages et épisodes de grêles survenus depuis quelques jours vont se poursuivre dans les jours à venir. De nombreux sinistres ont déjà été recensés dans plusieurs villes Françaises, et beaucoup de personnes se demandent alors si leur assurance habitation prend en charge les dégâts causés par ces épisodes météorologiques.

Entre la foudre, la pluie, le vent et la grêle, les orages peuvent causer des dégâts matériels et électriques importants aux logements. Bien souvent, il est difficile pour un assuré de savoir si son contrat multirisque habitation inclut les sinistres résultants d’un épisode orageux, il convient alors de prendre connaissance de toutes les garanties incluses au contrat lors de sa souscription, et de faire le point régulièrement sur celles-ci.

En fonction des assureurs, l’étendue des garanties peut varier. À proprement parlé, il n’existe pas de garantie « orage » qui englobe la pluie, la foudre, le vent et la grêle. En règle générale, les garanties sont spécifiques à chaque élément :

- La garantie tempête et autres évènements climatiques, prend en charge les dommages causés par les vents, les fortes pluies ainsi que par la grêle, et fait partie, dans la majorité des contrats, des garanties dites « de base ».
- La garantie dommages électriques, prend en charge les dégâts liés à l’impact direct de la foudre sur un logement, et les biens qu’il peut contenir. Cette garantie n’est pas directement incluse dans les contrats d’assurance habitation, et est donc optionnelle.
- La garantie dégâts des eaux, prend en charge les sinistres causés par les fuites d’eau, les débordements de canalisations et les infiltrations, et fait également partie des garanties  « de base » de l’assurance habitation.
- La garantie catastrophe naturelle, obligatoire à tous les contrats d’assurance habitation, prend en charge les inondations et leurs conséquences à condition qu’un arrêté ministériel portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle ait été publié au Journal officiel.

Après avoir constaté un sinistre, le locataire ou le propriétaire d’une habitation dispose, en fonction des évènements climatiques, de 5 jours ouvrés pour faire une déclaration à son assureur. Une fois la déclaration faite, l’assuré devra fournir : photographies, factures et toutes autres preuves permettant de justifier sa déclaration.