Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : protégez-vous dès la construction de votre bien immobilier

Mise en ligne le 05/08/2020 à 16:55

Assurance habitation : protégez-vous dès la construction de votre bien immobilier

Une maison en construction est source de risques, utilisation de matières dangereuses, défauts de construction etc. En tant que futur propriétaire de ce logement vous êtes dans l’obligation de souscrire une assurance habitation pour vous couvrir contre les aléas du chantier.

Est-elle obligatoire ?

Au contraire de la possession « ordinaire », le propriétaire d’une maison à construire ou en construction est légalement tenu de souscrire un contrat d’assurance habitation. Pourquoi une telle différence ? Construire une maison ou même réaliser des travaux représentent des environnements propices aux sinistres et les garanties souscrites permettront de financer les réparations. Cela est valable aussi bien pour une résidence principale, secondaire que pour logement à fin de location. De plus, au fur et à mesure des travaux vous avez la possibilité d’ajouter des garanties additionnelles spécifiques, en effet, pourquoi payer une garantie bris de glace si les fenêtres ne sont pas posées ?

Quand la contracter ?

En tant que maître d’œuvre, le propriétaire n’est pas tout de suite assujetti à l’obligation de souscription. Il le sera à partir du moment où la maison peut être déclarée « hors d’eau et hors d’air », c’est-à-dire lorsque la construction est assez avancée pour être qualifiée de maison. Le terme « hors d’eau » signifie que l’habitation possède des murs extérieurs terminés et une toiture posée, elle est alors étanche. Tandis que « hors d’air » impose une maison close et couverte.

Quels risques couvre-t-elle ?

Une fois la construction qualifiée de maison, la souscription de l’assurance habitation agit de la même manière qu’une maison « classique ». Le propriétaire sera protégé par les garanties souscrites, telles que dégâts des eaux, incendie ou explosion, catastrophes naturelles, catastrophes technologiques, tempête et autres événements, bris de glace, actes de terrorisme ou attentats. La garantie vol, cambriolage ou vandalisme est optionnelle dans ce cadre-ci car ce sera l’assurance dommage-ouvrage du constructeur qui couvrira ces risques.