Particuliers | Professionnels

Assurance habitation : que faire en cas d’incendie ?

Mise en ligne le 11/02/2019 à 15:52
Assurance habitation : que faire en cas d’incendie ?

Lorsqu’un propriétaire ou un locataire souscrit un contrat d’assurance habitation, certaines garanties y sont automatiquement inscrites, afin qu’il puisse en bénéficier et couvrir les éventuels dommages matériels si un incident venait à se produire. C’est le cas de la garantie incendie notamment.

Les incendies sont souvent à l’origine de nombreux dégâts. En France chaque année, ils causes plus d’un milliard d’euros de dégâts, et coûtent la vie à de nombreuses personnes. C’est pourquoi la garantie incendie est obligatoire dans tous les contrats d’assurance habitation.

Cette dernière couvre donc le logement assuré ainsi que les biens qui s’y trouvent dans la limite déterminée par le contrat d’assurance habitation souscrit par l’assuré. De plus, comme tous les contrats habitation, un volet responsabilité est ajouté aux garanties afin de couvrir les responsabilités des propriétaires comme des locataires. Ce volet couvre généralement la responsabilité du locataire envers son propriétaire, celle du propriétaire envers son locataire, et celle des deux parties envers leurs voisins ou de tiers.

Si un incendie survient dans votre logement, que vous soyez responsable ou non, vous disposez d’une période de 5 jours pour déclarer ce sinistre à votre assureur. Lors de la déclaration, pensez à joindre des photos des dégâts et si possible certaines factures des biens endommagés. Votre assureur enverra ensuite un expert afin de constater l’étendue de l’incendie et chiffrer votre indemnisation.

En général, lorsqu’il s’agit d’un tel incident, les compagnies d’assurances fixent des critères bien spécifiques pour l’indemnisation de leurs clients, et certaines exclusions de garanties. Il est donc fréquent de voir un assureur refuser une indemnisation si l’assuré n’a pas pris de mesures préventives contre l’incendie. On parle ici de détecteurs de fumée, d’extincteur, ou encore d’entretien d’équipement de chauffage et d’installation électrique.  

Enfin, le montant de l’indemnisation est fixé par l’assureur et l’assuré de façon amiable. Les fonds sont versés directement par la compagnie d’assurances qui se chargera ensuite de lancer un recours contre le responsable de l’incendie s’il y a lieu.