Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : que faire en cas de sécheresse ?

Mise en ligne le 01/08/2019 à 15:00

Assurance habitation : que faire en cas de sécheresse ?

Le changement climatique entraine des étés de plus en plus chauds et longs. Les canicules ne sont plus un phénomène isolé, il peut même y en avoir plusieurs la même année comme c’est le cas en 2019. Les effets de ces températures extrêmes impactent aussi bien le quotidien des particuliers que celui des organismes assureurs pour cause de sécheresse.

            La sécheresse est-elle couverte par l’assurance habitation ?

Après les inondations, la sécheresse est la deuxième cause de catastrophes naturelles en France. En effet, elle agit non seulement à l’extérieur des logements mais aussi à l’intérieur puisqu’elle peut causer des fissures dans les murs et, par extension, des effondrements, notamment lorsque les sols sont argileux.

En cas de sinistre, votre contrat d’assurance habitation peut indemniser les dégâts entrainés par la sécheresse au titre de catastrophe naturelle ou bien de la garantie décennale. Toutefois, notez que les indemnisations ne seront pas systématiques. En effet, la commune où vous habitez doit faire l’objet d’un décret ministériel qui atteste de l’état de catastrophe naturelle.

            Que prend en charge la garantie catastrophe naturelle ?

Dans le cadre d’un épisode de sécheresse et une fois activée, la garantie catastrophe naturelle prend en charge les éléments suivants :

  • Sinistres matériels subis par le bien immobilier
  • Frais d’études géotechniques pour la remise en état
  • Fondations et murs de soutènement
  • Murs et matériels stockés à l’extérieur

Néanmoins, d’autres frais liés à la rémunération de l’expert ou encore au fait de devoir vous trouver un autre logement ne sont pas pris en compte.

Pour vous faire indemniser au plus vite, pensez à notifier les dommages à votre assureur sous une période de 10 jours et à calculer en amont une estimation du sinistre. Un expert viendra alors observer les détériorations subies par votre logement et vous proposera une indemnisation qui vous sera versée dans les 3 mois suivant l’estimation des dégâts ou la parution de l’arrêté.

            Que couvre la garantie décennale ?

Dans certains cas, les sinistres survenus pour cause de sécheresse peuvent engager la garantie décennale. La garantie catastrophe naturelle ne sera donc plus activée. Toutefois, le constructeur peut décharger sa responsabilité s’il prouve que la sécheresse est imprévisible et qu’il s’agit d’un cas de force majeure.