Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : quel niveau de garantie pour le remboursement de vos biens ?

Mise en ligne le 30/01/2019 à 10:51

Assurance habitation : quel niveau de garantie pour le remboursement de vos biens ?

En matière d’assurance habitation, une multitude d’offres sont disponibles sur le marché, à des prix et à des niveaux de garanties bien différents. Dans le cadre de votre contrat d’assurance habitation, vous pouvez bénéficier d’une indemnité si un sinistre venait à toucher les biens se trouvant dans votre logement. Cette indemnité est différente selon la valeur de vos biens et en fonction du contrat que vous avez souscrit.

Lorsque vous avez souscrit votre assurance, ou lorsque vous avez recherché une offre, vous avez dû donner la valeur totale des biens que vous souhaitez couvrir (meubles, equipements de la maison, objets de valeur, etc.). Le montant de votre indemnité en cas de sinistre sur ces objets est alors fixé en fonction de cette valeur, mais surtout en fonction de la couverture que vous avez choisi. Néanmoins, tous les biens ne sont pas couverts par votre contrat.

En général, les compagnies d’assurances proposent différents types de remboursement des biens sinistrés : selon la valeur d’usage, la valeur à neuf et de rééquipement à neuf. Evidemment, ces trois types de remboursement n’ont pas le même coût, et peuvent peser dans la balance en ce qui concerne le coût de votre assurance.

Lorsqu’on parle de remboursement en fonction de la valeur d’usage, on parle d’un remboursement de votre bien en fonction de son état après l’usage que vous avez pu en faire. Une machine à laver ayant déjà quelques années derrière elle ne vous sera pas remboursée au prix fort, mais en fonction de son prix en tant que bien usagé. Pour effectuer ce calcul, les assureurs prennent en compte le prix d’un bien similaire neuf, et en déduisent un taux de vétusté. Ce taux est différent en fonction des biens sinistrés. Il peut par exemple représenter 10 % par mois pour une machine à laver, ou encore 1 % par mois pour les biens utilisés très fréquemment.

En ce qui concerne les indemnisations en fonction de la valeur à neuf du bien, les assureurs effectuent la encore un calcul, ce qui ne vous garantit pas un remboursement de votre bien au prix auquel vous avez pu l’acheter. D’autant plus que la plupart du temps une clause dans les contrats d’assurance habitation permet à l’assureur de ne pas rembourser certains biens anciens. Cette clause concerne en général l’électroménager, le matériel informatique, et tous autres biens d’usage. Les objets de valeur ne sont donc pas concernés.

Enfin, pour le rééquipement à neuf, votre remboursement ne sera pas concerné diminué par le taux de vétusté de vos biens. Vous percevez dans ce cas une indemnisation en fonction de la valeur d’un bien identique à celui sinistré. Attention tout de même. Même si cette option est particulièrement avantageuse, elle reste la plus chère. D’autre part, votre indemnisation est conditionnée au remplacement du bien pour lequel vous avez été indemnisé par votre assurance habitation dans un délai défini par votre assureur.