Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : quelle couverture pour les dégâts occasionnés par le gel ?

Mise en ligne le 26/12/2018 à 15:53

Assurance habitation : quelle couverture pour les dégâts occasionnés par le gel ?

L’hiver est tout proche. De même que le froid et le gel. Les dégâts causés sur les habitations en hiver peuvent être nombreux, et avoir de graves conséquences. Comment faire donc, pour couvrir les dégâts pouvant être occasionnés par le gel ?

Lorsqu’un sinistre ou un dommage survient sur un logement, c’est en général l’assurance habitation de l’occupant qui prend en charge l’indemnisation des dégâts. En effet, cette assurance a pour but de permettre à l’assuré d’obtenir une indemnisation si son logement est touché par des dégâts résultants de différentes causes et mentionnés dans son contrat d’assurance habitation. Elle permet également de protéger les biens mobiliers qui peuvent avoir été abîmés ou volés. Cette couverture n’est pas obligatoire pour les propriétaires, mais reste pour autant vivement conseillée.

En hiver, les températures en France chutent généralement à des niveaux très bas. Ce niveau de température peut lui-même entraîner le gel de certains éléments d’un bien immobilier, comme des canalisations et autres tuyaux provoquant fuites et dégâts des eaux dans le logement. Pour couvrir ces dégâts, les contrats d’assurance habitation prévoient dans tous les cas une garantie dégât des eaux. Néanmoins, une garantie dite « gel » peut être un parfait complément si la précédente ne peut prendre tous les dégâts en charge.

Vous vous demandez peut-être pourquoi cette garantie supplémentaire ? Simplement parce que les assureurs excluent de la prise en charge de leur garantie dégâts des eaux les dommages causés par le gel depuis l’extérieur d’un logement. A l’inverse, la garantie gel permet une indemnisation dans cette situation.

Bien évidemment, un assuré peut faire jouer la garantie gel de son assurance habitation seulement si ces derniers sont accidentels. Il est donc nécessaire de suivre quelques recommandations si vous vous absentez de votre logement en période hivernale pour éviter que le gel ne touche votre maison ou votre appartement et que votre assureur refuse de vous indemniser. Vérifiez par exemple que votre système de chauffage soit en mode « hors-gel », vérifier l’évacuation de vos canalisations, ou encore couper votre alimentation d’eau en cas de très grand froid.

Si un dégât survient quand même, vous disposez de 5 jours pour déclarer le sinistre à votre assureur après en avoir pris connaissance, soit par courrier ou par mail. Prenez soin de joindre photos et factures à cette dernière afin que votre assureur puisse se donner une première idée des dommages. C’est ensuite un expert qui se déplace pour estimer l’étendue des dégâts et estimer le montant de votre indemnisation.