Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : quelle est la marche à suivre en cas de dégât des eaux ?

Mise en ligne le 25/09/2018 à 10:03

Assurance habitation : quelle est la marche à suivre en cas de dégât des eaux ?

Une fuite, une infiltration, une rupture de canalisation, un dégât des eaux est vite arrivé, et surtout au moment où on s’y attend le moins. Chaque année, ce sont entre 500 000 et 1 millions de sinistres de ce genre qui sont déclarés aux assureurs Français. N’ayez pas d’inquiétudes, ce sinistre est le plus souvent couvert par l’assurance habitation, à condition de respecter certains points.

Pour rappel, l’assurance habitation permet d’obtenir une couverture contre les risques de dommages sur votre résidence principale ou secondaire ou les biens mobiliers qu’elle peut contenir. Le contrat multirisque habitation est composé de différentes garanties permettant de se prémunir contre divers sinistres (vol, incendie, dégâts des eaux, bris de glace, etc.). La garantie dégât des eaux figure dans tous les contrats d’assurance habitation comme une garantie de base.

En cas de dégât des eaux dans votre logement, la première chose à faire est de déclarer le sinistre à votre assureur. Après avoir pris connaissance du sinistre, vous disposez de 5 jours ouvrés pour le déclarer à votre compagnie d’assurances par l’envoi d’un courrier recommandé.

Mais ce n’est pas tout. Vous avez remarqué que plusieurs de vos biens personnels sont endommagés par l’eau suite au dégât ? Cette fois, il convient de dresser une liste des biens endommagés, accompagnée de photographies de ces derniers, et si possible des factures, afin de rendre l’indemnisation plus rapide et surtout pour que votre assureur dispose de toutes les informations pertinentes afin de calculer le montant de votre indemnisation.

Le dégât des eaux de votre logement a également causé des dommages sur le logement de votre voisin ? Pas de panique, encore une fois, l’assurance habitation peut prendre en charge. Vous devez tout d’abord remplir un constat amiable de dégât des eaux avec ce dernier. Vous disposez ensuite d’un délai de 5 jours ouvrés pour déclarer le sinistre à votre assureur, de même que votre voisin.

Une fois toutes les déclarations faites, votre assureur peut juger nécessaire de réaliser une expertise de votre logement après le dégât, afin d’évaluer les dommages et déterminer les causes du sinistre.

Votre assureur décide ensuite du montant de l’indemnité prévue par votre contrat d’assurance habitation, que vous pouvez accepter ou affirmer être en désaccord. Dans ce cas, vous avez la possibilité de faire un recours auprès de votre assurance par l’envoi d’une lettre recommandée.