Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : quelle garantie contre les risques liés à la canicule ?

Mise en ligne le 11/08/2020 à 16:52

Assurance habitation : quelle garantie contre les risques liés à la canicule ?

Nous n’y prêtons pas toujours attention mais les dommages causés par la sécheresse sur les habitations peuvent comporter un risque non négligeable.

A répétition, la période de sécheresse peut créer des fissures sur les murs des maisons et aller même jusqu’à engendrer des effondrements. Pour vous protéger des dommages dus aux mouvements de terrain différentiels liés à la sécheresse et de la réhydratation des sols, la garantie « catastrophe naturelle » de votre assurance habitation sera votre recours pour pouvoir être indemnisé.

Comment en bénéficier ?

Afin de pouvoir prétendre à une indemnisation il ne suffit pas simplement que votre habitation ait subi des dommages liés à la sécheresse. Un arrêté ministériel doit être apparu dans le Journal Officiel constatant, dans votre département, zone géographique ou commune d’habitation, un état de catastrophe naturelle. Le maire est à l’origine de cette déclaration au travers de la constitution d’un dossier de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. A la suite de celle-ci, vous disposerez d’un délai de 10 jours pour vous diriger vers votre assureur et déclarer les dommages. Une fois l’expert venu réaliser le constat, vous devrez payer une franchise d’un montant minimum légal de 1 520 euros.

Pour résumer, vous devez posséder une assurance habitation et habiter dans une zone faisant le constat d’une catastrophe naturelle, déclarer les dommages 10 jours après cette déclaration et payer une franchise.

Parfois il est compliqué de se faire rembourser car les dommages peuvent se manifester des années plus tard. C’est la raison pour laquelle le régime des catastrophes naturelles est en cours de réforme. Il serait par exemple prévu de prolonger le délai de prescription de 2 à 5 ans à la suite d’un sinistre dans le cadre de mouvements de terrain liés à la sécheresse et à la réhydratation des sols, constatés en tant que catastrophe naturelle.