Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : vers une hausse des tarifs en 2019

Mise en ligne le 05/10/2018 à 14:52

Assurance habitation : vers une hausse des tarifs en 2019

La fin de l’année approche, et il est temps pour les assureurs de revoir leurs grilles de tarifs,pour préparer l’année suivante. Si vous êtes couvert par une assurance habitation afin de protéger votre logement d’éventuels sinistres et dommages, vous allez certainement payer plus cher vos cotisations d’assurance, d’après le cabinet Actuaris. Et ce, à cause notamment de la hausse de sinistralité climatique.

Pour rappel, l’assurance habitation permet d’assurer votre logement contre les risque de dommages mobilier et immobilier, c’est-à-dire les biens qu’il contient, qui peuvent survenir au quotidien. Cette assurance propose également plusieurs garanties permettant de vous protéger ainsi que les membres de votre famille contre les dommages pouvant être causés à un tiers.

Les nombreux événements climatiques survenus en 2018 ont causé de nombreux dommages sur les habitations Françaises. La répercussion de ces tempêtes, inondations et autres sécheresses sera également financière, puisqu’une hausse des cotisations d’assurance de 2,5 à 3 % devrait être effective pour le début de l’année 2019.

Toutefois, cette augmentation tarifaire dépend des assureurs eux même. Si certains feront le choix de ne pas appliquer de surprimes à leurs clients, d’autres pourront tout à fait augmenter leurs tarifs comme ils le souhaitent. La hausse des cotisations d’assurance habitation devrait donc avoir un impact différent selon les contrats et les assureurs. Pour autant, l’acceptation de la hausse tarifaire devrait être plus importante du côté des assurés, compte tenu de la fréquence plus forte des événements climatiques, et leur volonté de préserver leurs biens immobiliers et mobiliers.

Cette hausse des tarifs est également l’occasion pour les assureurs de convaincre certains de leurs clients de conserver leurs contrats. En effet, l’entrée en vigueur de la Loi Hamon, qui permet aux détenteurs d’une multirisque habitation de changer de contrat à tout moment dès lors qu’il a plus d’un an, a permis à un grand nombre de particuliers de faire jouer la concurrence. Une hausse des cotisations sur les nouveaux contrats pourrait donc leur permettre de conserver une part de leur clientèle.

Néanmoins, résilier son contrat peut permettre de réduire les coûts de façon significative. Rien ne vous empêche de vous renseigner sur les offres proposées par d’autres assureurs que le vôtre. N’hésitez pas à réaliser des simulations en ligne, et à comparer les niveaux de garanties proposés par rapport à votre actuel contrat.