Particuliers | Professionnels

Comment se prémunir contre le risque de loyers impayés ?

Mise en ligne le 19/03/2019 à 08:11
Comment se prémunir contre le risque de loyers impayés ?

Si vous êtes propriétaire, vous avez très certainement déjà envisagé le fait que l’un de vos locataires ne paye pas son loyer. Si cette pensée vous hante, sachez qu’il existe de nombreuses solutions pour couvrir le risque d’impayés.
 
            Il vaut mieux prévenir que guérir
 
Choisir un locataire solvable est le meilleur moyen de se prémunir contre le risque de loyers impayés. Pour cela, demandez à votre futur locataire un maximum de documents justificatifs concernant ses revenus (fiche de paie, avis d’imposition…). Par ailleurs, vous pouvez lui demander de présenter des garanties comme, par exemple, un garant qui vous versera les loyers en cas de défaillance de votre locataire ou encore une caution.
 
            La garantie loyers impayés
 
L’une des solutions les plus utilisées lorsque le locataire ne dispose pas de garant reste la garantie loyers impayés. Celle-ci permet au propriétaire bailleur non occupant de percevoir les loyers même lorsque son locataire n’honore pas ses engagements. De plus, ce type d’assurance couvre aussi les frais de contentieux et les détériorations.
 
            Les garants institutionnels
 
Encore méconnus au bataillon, les garants en ligne sont une option extrêmement sécurisante. En effet, il suffit de demander à votre locataire d’établir une demande en ligne sur un site de caution qui, si le dossier est recevable, se portera garant. Certains proposent même de prélever les loyers directement sur le compte bancaire de votre locataire afin de vous les reverser tos les mois à la même date. Si ce service est gratuit pour les propriétaires, les locataires devront s’acquitter d’une cotisation définie selon le montant de leur loyer.
 
            Les cautions simple, solidaire et bancaire
 
Demander aux locataires d’avoir un garant reste la solution la plus employée. Celui-ci peut être un membre de sa famille, un ami ou bien une banque. Or, il existe divers types de cautions :
 
-       La caution simple : en cas d’impayés vous devez tout d’abord poursuivre votre locataire avant d’avoir recours à son garant
-       La caution solidaire : vous pouvez vous adresser directement au garant pour réclamer vos loyers
-       La caution bancaire : cette solution reste rarement employée puisque les conditions pour l’obtenir sont assez strictes
 
            La garantie Visale
 
Proposée par Action Logement, la garantie Visale couvre les loyers impayés lorsque le logement est la résidence principale du locataire. Ce dispositif est limité à 36 mois et le loyer ne doit pas dépasser 1500 € s’il est situé à Paris ou 1300 € dans le reste de la France. En cas d’impayés, Action Logement vous verse le montant dû par le locataire avant de se retourner contre lui. Par ailleurs, cette garantie couvre les dégradations faites dans le logement.