Rechercher un bien immobilier

Garantie loyers impayés : quand la souscrire ?

Mise en ligne le 04/02/2019 à 11:11

Garantie loyers impayés : quand la souscrire ?

Si vous êtes propriétaire-bailleur, assurer vos revenus mensuels est certainement l’une de vos priorités. Le-Partenaire.fr vous livre les solutions existantes pour éviter les loyers impayés.

Les loyers impayés sont l’une des problématiques qui revient le plus souvent dans l’immobilier. Il n’est donc pas étonnant que les propriétaires-bailleurs appréhendent un possible impayé des loyers mensuels qui leur sont dus. En effet, un grand nombre d’entre eux dépendent du paiement des loyers afin de rembourser un prêt immobilier en cours. Bien se couvrir est alors primordial pour éviter d’entamer une procédure d’expulsion pour un mauvais payeur. 

La solution ? Contracter une garantie loyers impayés.
La garantie loyers impayés, ou GLI, est le meilleur moyen de vous assurer d’obtenir une compensation en cas de défaillance de votre locataire, sous forme d’indemnisation. Cependant, tout propriétaire-bailleur souhaitant souscrire une GLI doit remplir plusieurs conditions pour y accéder, les assureurs devenant de plus en plus exigeants afin de se préserver eux aussi. Ainsi, les organismes d’assurance vont par exemple privilégier les personnes en CDI.

Si vous souhaitez contracter un contrat d’assurance comprenant la GLI, vous devrez vous tourner vers une compagnie privée. Cela signifie que cette garantie ne sera certainement pas cumulable avec d’autres types de couverture comme le dispositif public Visale, introduit en 2016. Ce dernier permet aux propriétaires de sécuriser leurs revenus locatifs sur une période de 3 ans, soit 36 mensualités au maximum. La garantie Visale fait alors office de caution pour certains locataires.

La GLI ayant un coût, il vous faudra compter environ 3% du montant du loyer que vous demandez à votre locataire pour pouvoir la souscrire. Sachez que la garantie loyers impayés peut couvrir bien plus de choses que les impayés comme, par exemple, un logement rendu en mauvais état. Si vous ne souhaitez toutefois pas payer ce montant, vous pouvez toujours exiger à votre locataire de déclarer un garant qui pourra régler les loyers à sa place en cas de besoin.