Rechercher un bien immobilier

Les garanties essentielles de l’assurance habitation

Mise en ligne le 15/02/2021 à 16:55

Les sinistrés du Lot-et-Garonne pourront-ils être tous indemnisés ?

Des inondations ont récemment frappé le Lot-et-Garonne. Alors que certains sinistrés ont encore les pieds dans l’eau la décision du gouvernement est tombée, 22 villes de ce département ont été reconnues en état de catastrophe naturelle. Cela n’est que la première liste publiée, puisque d’autres communes devraient venir s’ajouter, pas moins de 79 en ont fait la demande. Une décision d’une très haute importance pour ces particuliers, puisque l’indemnisation de leurs biens personnels en dépend. 

L’assurance habitation pour protéger son logement

L’assurance habitation s’adresse aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires et a pour objectif de couvrir les dégâts pouvant survenir au sein de leur logement. Les indemnisations dépendront principalement des garanties souscrites et des conditions mentionnées au sein de votre contrat. On retrouve des garanties basiques telles que la responsabilité civile et la garantie risques locatifs, mais d’autres peuvent venir s’ajouter afin de couvrir un maximum de dommages matériels. 

Au sein des départements où les catastrophes naturelles sont fréquentes, il est préférable de souscrire davantage de garanties puisque l’assurance multirisque habitation traditionnelle ne sera pas toujours suffisante. 

Les garanties utiles en cas d’inondation 

En optant pour certaines garanties complémentaires, vous vous protégez face à des sinistres, à l’image de celui du survenu au sein du Lot-et-Garonne. Pour espérer être indemnisé il faudra se tourner vers la garantie dégât des eaux, catastrophe naturelle, tempête, inondation et évènements climatiques.

La garantie face aux dégâts des eaux 

Une garantie essentielle au sein de l’assurance multirisque habitation, puisqu’elle permet de couvrir les locataires et les propriétaires face à une rupture de canalisation, une infiltration, bref tous les dommages pouvant être causés par l’eau. Cependant, il est important de savoir que pour cette dernière des exclusions de garanties sont très fréquemment appliquées. Lorsque l’on parle d’exclusion de garanties, cela signifie que les assureurs ne prendront pas les dégâts en charge. On retrouve par exemple, les catastrophes naturelles ou de façon plus générale l’ensemble des « événements naturels extérieurs ». Ne manquez pas de lire attentivement votre contrat pour éviter toute surprise.

La garantie face aux catastrophes naturelles

Dans presque tous les contrats d’assurance habitation on retrouve la garantie catastrophe naturelle. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser à la lecture de son nom, disposer de cette garantie ne signifie pas que vous serez couvert.  En effet, il est nécessaire qu’un arrêté soit publié pour confirmer que la zone géographique dans laquelle vous vous situez est bien concernée par la catastrophe naturelle.
"Cet arrêté peut ouvrir droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles sur les biens faisant l'objet des contrats d'assurance visés au code des assurances, lorsque les dommages matériels directs qui en résultent ont eu pour cause déterminante l'effet de cet agent naturel et que les mesures habituelles à prendre pour prévenir ces dommages n'ont pu empêcher leur survenance ou n'ont pu être prises ».

Si ce n’est pas le cas vous ne pourrez pas être indemnisé par votre assurance. C’est pourquoi les habitants des 22 villes du Lot-et-Garonne ont été soulagés lorsqu’ils ont été reconnus en état de catastrophe naturelle. 

La garantie face aux inondations

Une majorité des contrats d’assurance habitation intègre la garantie inondation. Cette dernière est généralement liée à de fortes intempéries et indemnise les dégâts causés. Toutefois, elle ne s’active pas automatiquement car plusieurs conditions doivent être respectées. 
Premièrement, il est indispensable que le logement ne soit pas situé sur une zone dite inconstructible. Pour vérifier cela, il faut se référer au plan de prévention des risques de la commune concernée. Autre condition, en tant qu’assuré, si vous avez déjà déclaré cette garantie inondation il y a moins de dix ans, il vous sera impossible de la faire fonctionner à nouveau.