Rechercher un bien immobilier

La délégation d’assurance emprunteur doit s'imposer aux emprunteurs

Mise en ligne le 14/08/2017 à 08:48

La délégation d’assurance emprunteur doit s'imposer aux emprunteurs

Sur l'année 2016, trop peu d'emprunteurs ont délégué l’assurance de prêt immobilier. La délégation n'est pas encore rentrée dans les habitudes des Français qui souscrivent à un crédit immobilier alors que l'économie a réaliser est importante !

Et pourtant, depuis 2014, lorsque la loi Hamon est entrée en vigueur, il est désormais possible de résilier son assurance emprunteur, sans trop de contrainte durant la première année du prêt immobilier. Ce qui devrait favoriser le recours à la délégation. Mais ce n’est pas le cas.

En effet, un emprunt immobilier vous engage sur plusieurs années, il convient alors de trouver l’assurance de prêt qui puisse tranquilliser votre acquisition. Un contrat individuel d'assurance emprunteur permet d'avoir plus de garanties et pour un cout moindre.

Malgré le fait que la délégation d’assurance emprunteur présente de nombreux avantages pour les particuliers, ces derniers ne sont pas encore emballés par le concept. La Fédération Française de l’Assurance (FFA) a sorti le chiffre de 15 % de délégation des cotisations de l’assurance de prêt immobilier en 2016. Un chiffre qui n’a pas bougé si l’on se réfère à celui de 2015. 

En espérant que la nouvelle réforme puisse faire bouger les choses !