Particuliers | Professionnels

Les Français encore peu informés sur le changement d’assurance emprunteur

Mise en ligne le 11/03/2019 à 16:00
Les Français encore peu informés sur le changement d’assurance emprunteur

               Une mesure en faveur des emprunteurs

Depuis plusieurs années, l’Etat a entrepris de grands projets afin de réformer le marché de l’assurance emprunteur. Il faut dire que les parts de marché de cette protection étaient très majoritairement détenues par les banques. A travers la loi Hamon de 2014 et l’amendement Bourquin de 2018, l’Etat a choisi de libéraliser l’assurance emprunteur, en offrant une plus de souplesse aux emprunteurs immobiliers. Néanmoins, malgré de nombreuses informations à ce sujet, la délégation d’assurance reste peu connue de la population.

Concrètement, l’emprunteur peut désormais changer son assurance de prêt tous les ans à la date d’anniversaire du contrat. L’objectif est alors de faire jouer la concurrence pour obtenir un contrat moins onéreux avec des garanties au moins équivalentes au précédent contrat, souvent celui de la banque. L’emprunteur peut alors réaliser des économies conséquentes sur le coût de son emprunt immobilier.
Pour que la délégation d’assurance soit recevable, la demande doit intervenir au moins 2 moins avant la date d’anniversaire. Cette date correspond à la date de la signature de l’offre de prêt.

              Une méconnaissance de la délégation d’assurance emprunteur

Malgré un avantage certain à effectuer ce type de démarche, peu nombreux sont les Français à connaître précisément la délégation d’assurance emprunteur. Ainsi, une étude montre que 55% des personnes interrogées ont déjà entendu parler de la pratique mais seulement 27% savent concrètement de quoi il s’agit. Cela signifie donc que le gain potentiel de la délégation d’assurance emprunteur est méconnu pour une grande partie des Français. 

Pour l’Etat, il sera alors essentiel de sensibiliser la population à cette démarche car il serait dommage qu’une mesure prise en faveur des emprunteurs ne leur profite pas complètement.