Rechercher un bien immobilier

Les idées reçues de la résiliation d’assurance emprunteur

Mise en ligne le 15/05/2018 à 06:06

Les idées reçues de la résiliation d’assurance emprunteur

Depuis le 1er Janvier 2018, les règles sur la résiliation de l’assurance emprunteur ont changé. Les emprunteurs ont désormais la possibilité de résilier annuellement leur contrat d’assurance de prêt immobilier, à leur date anniversaire de souscription.

Si de nombreuses économies sont en jeu pour les souscripteurs, les banques se plaisent à véhiculer de fausses idées, afin de conserver leurs clients. Voici les exemples les plus courants.

Seuls les emprunteurs les plus jeunes ont intérêt à résilier leur contrat :
La résiliation de l’assurance emprunteur peut profiter à chaque profil. Ainsi, que vous soyez jeune actif, senior, ou que vous présentiez une pathologie, vous pouvez réaliser des économies importantes et bénéficier d’une couverture plus adaptée à votre profil. La délégation d’assurance prend en compte la situation de chacun, et est calculée au cas par cas. Il est alors possible à tous d’obtenir une assurance moins chère, avec des garanties adaptées à son profil.

Un contrat moins cher offre forcément une couverture moins importante :
Voici l’idée reçue la plus répandue. Lorsqu’un emprunteur entame les démarches de résiliation de son assurance de prêt actuelle, ce dernier se doit de trouver un contrat proposant des garanties équivalentes à son précédent contrat d’assurance. C’est l’une des seules conditions pouvant justifier un refus de la part de la banque. Un contrat moins cher doit donc au moins comporter les mêmes garanties que votre ancienne assurance, et vous couvrir de façon équivalente. Il est donc tout à fait possible d’obtenir un tarif plus avantageux et une meilleure couverture.

Les cotisations d’une assurance individuelle peuvent varier :
Encore une fois, il s’agit d’une idée reçue. Les conditions générales des assureurs indiquent toutes qu’en cas d’aggravation du risque de l’emprunteur, cette dernière n’est pas à déclarer. Les tarifs ne peuvent donc pas augmenter. Pour autant, si l’emprunteur connaît une amélioration de sa situation, et que le risque qui lui est associé diminue, une déclaration à son assureur prend tout son sens. Ce dernier pourra alors ajuster ses cotisations à la baisse, et ce, en faveur de l’emprunteur.

Les courtiers prennent des frais importants :
Certains courtiers peuvent faire le choix de facturer des honoraires à leurs clients, qui s’élèvent généralement entre 700 et 2 000 €. Le-Partenaire.fr, a lui, fait le choix de ne facturer aucuns frais de courtage à ses clients, et est donc totalement gratuit. Vous bénéficiez alors d’un accompagnement complet pour la résiliation de votre assurance emprunteur, sans payer aucun frais.  

Changer d’assurance emprunteur est une démarche compliquée :
Il est vrai que résilier son actuel contrat d’assurance pour un nouveau peut être une démarche complexe. Pour se faire, seulement deux conditions sont à respecter : obtenir une assurance proposant au moins des garanties équivalentes à la précédente, et résilier son ancien contrat dans les délais fixés par la réglementation. Passer par un courtier est généralement la meilleure solution pour entamer les démarches de résiliation sereinement, tout en respectant ces deux conditions. De plus, ce dernier sera en mesure de trouver pour vous le contrat qui répondra le mieux à vos besoins et vos attentes.