Rechercher un bien immobilier

Quand et comment souscrire une assurance emprunteur ?

Mise en ligne le 23/12/2020 à 16:54

Les modalités pour souscrire une assurance emprunteur

Vous avec un projet immobilier en tête et vous souhaitez réaliser un crédit immobilier ? N’oubliez pas votre assurance emprunteur, celle-ci est obligatoire pour accéder à un crédit immobilier. 

Qu’est-ce qu’une assurance emprunteur ? 

Une assurance emprunteur est une assurance qui permet de garantir le remboursement d’un emprunt si un décès, une maladie ou une invalidité survient. Si vous souhaitez contracter un crédit immobilier, cette assurance est souvent demandée par les établissements bancaires. En revanche, souscrire à une assurance emprunteur n’est pas une obligation légale. Ainsi, vous pouvez choisir ou non de souscrire un contrat d’assurance emprunteur. Vous êtes également en droit de le faire auprès de l’assureur de votre choix, qu’il s’agisse d’une banque, d’une mutuelle, d’un courtier, etc. Un seul point est à respecter si vous choisissez de souscrire votre assurance auprès d’un autre organisme que votre banque : les garanties qui vous seront proposées doivent obligatoirement être égales à celles proposées par votre banque. 

Quand devez-vous souscrire cette assurance emprunteur ? 

Lorsque vous vous renseignez sur votre prêt immobilier, vous devez également chercher des informations sur la souscription d’une assurance emprunteur. Celle-ci doit se faire en même temps que votre demande de crédit. En effet, les organismes prêteurs réclament systématiquement la souscription à assurance emprunteur comme condition pour obtenir votre prêt. 

Quelles sont les garanties obligatoires ?

Il existe de nombreuses garanties auxquelles vous devez prêter attention. Tout d’abord, la garantie décès est une garantie obligatoire pour une assurance emprunteur. Cette garantie permettra, en cas de décès, un remboursement du capital encore due à la banque par votre assureur. Ensuite, il existe d’autres garanties en fonction du problème auquel pouvez être confronté. La garantie d’invalidité permanente totale (IPT) par exemple est utile en cas d’invalidité supérieure ou égal à 66% et permettra ainsi une prise en charge du remboursement de votre prêt immobilier. La garantie d’invalidité permanente partielle (IPP) permet de compléter la IPT. La différence est que celle-ci concerne une invalidité allant de 33% à 66%. La garantie de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), quant à elle, va prendre en charge le remboursement de votre prêt si vous vous retrouvez en incapacité de pratiquer votre profession. Enfin, la garantie d’interruption de travail (ITT) est utile si vous êtes victime d’une maladie ou d’un accident. Dans ce cas, elle prendra en charge votre crédit le temps que vous repreniez une activité. 

Qu’est-ce que la quotité d’assurance emprunteur ?  

Vous pouvez réaliser votre prêt immobilier seul ou bien à deux. Dans le cas, où vous avez un co-emprunteur, il faut être attentif à la quotité d’assurance. Cette quotité correspond à la répartition de la couverture de l’assurance entre les différents emprunteurs. Ainsi, il est important de bien réfléchir à certains éléments, tels que votre participation aux revenus du foyer fiscal, des problèmes de santé éventuels ou encore votre situation professionnelle, afin de répartir cette couverture au mieux. Dans tous les cas, votre assureur demandera obligatoirement une quotité d’au minimum 100%. Par la suite vous pouvez faire varier cette quotité avec votre co-emprunteur, par exemple chacun peut être couvert à 50%.

En fonction de votre situation et des revenus, il est conseillé de faire varier ces proportions par exemple en 20% / 80%. Ainsi, si vous gagnez plus que votre co-emprunteur, vous pouvez assurer votre part à 80%. A l’inverse, si c’est votre co-emprunteur qui gagne le plus, vous pouvez assurer votre part à 20%. Ainsi, en cas de problèmes graves tels qu’un décès, le reste des mensualités à régler sera en adéquation avec votre situation. Enfin, la quotité de votre assurance emprunteur peut dépasser 100% si vous souhaitez être très ouvert. Vous pouvez par exemple choisir d’être chacun couvert à 100% pour une quotité totale de 200%. Ainsi, en cas de décès, votre assurance emprunteur prendra en charge la totalité des sommes dues à votre organisme prêteur.