Rechercher un bien immobilier

Quelles sont les causes et comment limiter l’impact de la hausse des tarifs de l’assurance habitation ?

Mise en ligne le 16/11/2018 à 08:30

Quelles sont les causes et comment limiter l’impact de la hausse des tarifs de l’assurance habitation ?

Qui dit dernier trimestre de l’année, dit hausse des coûts de l’assurance habitation. Malheureusement pour les assurés, 2019 ne fera pas exception à la règle et les cotisations continueront d’augmenter. Si vous vous demandez à quoi correspondent ces hausses et comment les éviter, Le-Partenaire.fr vous dit tout !

Suivant la tendance de ces dernières années, les assurances habitation, mutuelles santé et crédits auto connaîtront une nouvelle augmentation de leurs tarifs à partir de début 2019. D’après les prévisions, le coût de l’assurance habitation devrait croître en moyenne entre 1 et 2%, avec une majoration comprise entre 0 et 5% pour la plus grande partie des contrats.

Ces hausses continues des tarifs assurances habitation s’expliquent par plusieurs raisons.
Tout d’abord, l’accroissement des catastrophes naturelles pendant l’année entraîne des réparations des logements affectés, qui sont prises en charge par les assureurs. Le déboursement de ces montants est alors répercuté sur les tarifs de l’année à suivre.

Ensuite, l’application de la loi Hamon en 2015 qui avait contraint les compagnies d’assurance à revoir leurs tarifs pour éviter de perdre des clients, a entraîné une perte de rentabilité sur le long terme, occasionnant ainsi des hausses successives.

La révision du montant des primes d’assurance sur les contrats habitation s’effectue sur la base de l’indice FFB (Fédération Française du Bâtiment) calculé tous les trimestres à partir du prix de revient d’un immeuble de rapport de type courant à Paris et de l’ensemble des éléments le constituant. Cependant, il ne comprend ni la valeur des terrains ni la fréquence des sinistres. Ainsi, si l’indice augmente, il en sera de même pour le montant des cotisations de l’assuré.
Finalement, nous retrouvons l’augmentation des incendies et dégâts des eaux survenus à domicile suite à un moins bon entretien des logements et à la croissance du nombre d’appareils électriques. Ces deux facteurs contraignent les assurances à accroître leurs prises en charge et donc leurs tarifs.

Que faire pour échapper à cette hausse ou du moins réduire son impact ? Disposer d’un bon, voire très bon, profil peut supposer une éventuelle stagnation de votre prime ou même une baisse si vous êtes un client fidèle ! Or, si celle-ci augmente tout de même, il peut être judicieux de rechercher un nouvel assureur pouvant vous offrir un contrat plus avantageux, démarche facilitée par la loi Hamon qui prévoit les changements d’assurance après un an d’ancienneté sans frais ni pénalités.

Pour changer d’assurance habitation et prétendre à la meilleure offre possible, vous pouvez solliciter les services d’un spécialiste en courtage qui vous aidera dans l’ensemble de vos démarches en s’adaptant à vos besoins.