Rechercher un bien immobilier

Souscrire une assurance emprunteur pour les retraités, pas une mince affaire

Mise en ligne le 28/02/2019 à 15:50

Souscrire une assurance emprunteur pour les retraités, pas une mince affaire

Il n’y a pas d’âge pour mener un projet immobilier. On constate en effet de nombreuses personnes retraitées qui souhaitent financer un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire, afin de profiter de leur temps libre au bord de mer. Ainsi, 17% des personnes de 50-60 ans décident de mener ce type de projet et 4% des plus de 60 ans. Ce genre de profil présente une certaine stabilité financière qui rassure les banques.

Des risques plus élevés

Néanmoins, dans leur quête immobilière, les retraités sont souvent confrontés à un frein majeur : l’assurance emprunteur. La loi n’oblige pas les emprunteurs à souscrire cette assurance cependant, pour les banques elle constitue une condition indispensable afin d’accorder un prêt immobilier. L’assurance emprunteur permet à la banque d’être couverte en cas de non remboursement de la part des emprunteurs. Cette protection n’est pas uniquement bénéfique pour la banque puisqu’elle permet le remboursement des mensualités en cas de décès ou de maladie des emprunteurs.

Le montant de l’assurance emprunteur est logiquement fonction des garanties inscrites dans le contrat. Les risques que représentent l’emprunteur (état de santé, profession à risque, être fumeur…) vont également impacter le tarif de l’assurance emprunteur. Or, pour des personnes retraitées, le risque de problèmes de santé est bien plus élevé que pour un emprunteur de 30 ans. Le tarif de la couverture est alors proportionnel au risque et donc très élevé. Les retraités doivent donc prendre en considération ce coût supplémentaire dans leur budget immobilier.

La délégation d’assurance, pas toujours une bonne idée

Les différentes lois (Hamon, Bourquin) ont été rédigées dans le but de libéraliser le marché de l’assurance emprunteur. Les seniors pourront ainsi changer leur contrat d’assurance emprunteur tous les ans, à la date d’anniversaire du contrat. Cette opération permet de faire jouer la concurrence afin de diminuer les cotisations d’assurance. Néanmoins, plus l’âge passe, plus les risques augmentent, changer de contrat d’assurance peut alors être risqué. Il est donc essentiel de demander un devis clair pour analyser le coût avant de changer d’assurance emprunteur.