Rechercher un bien immobilier

Tout savoir sur la garantie loyers impayés

Mise en ligne le 25/02/2021 à 17:04

Garantie loyers impayés : bonne ou mauvaise idée ?

Les loyers impayés représentent un fort risque pour les propriétaires d’un bien souhaitant le mettre en location. La garantie loyers impayés permet aux propriétaires de couvrir ce risque. 

Qu’est-ce que la garantie loyers impayés ? 

La garantie loyers impayés est une garantie destinée aux propriétaires non occupants mettant leur bien en location. Le choix du locataire est un élément important lorsque des propriétaires ayant investi dans un bien immobilier souhaitent le louer. Afin de pallier le risque de loyers impayés, ceux-ci peuvent souscrire une garantie loyer impayés. La GLI a une couverture très large et propose de nombreuses garanties. Tout d’abord, en cas de défaillance de la part du locataire, elle prend en charge les loyers et charges impayés. Les garanties proposées peuvent aussi prendre en charge les dommages matériels tels que les dégradations. Elle peut aussi couvrir un départ prématuré du locataire en prenant en charge le remboursement du loyer. Enfin la GLI couvre aussi les frais de procédure pouvant être engendrés en cas détériorations ou de loyers impayés. Ces différentes garanties peuvent être ajustées en fonction des besoins ressenties par le locataire. Dans de nombreux cas, lors d’une location, les propriétaires demandent simplement une caution ou une garantie Visale. Mais souscrire une garantie loyers impayés est souvent plus rassurant pour le propriétaire qu’une simple caution. 

Quelles sont les contraintes pour le propriétaire ? 

En fonction de l’assureur, certaines contraintes peuvent être imposées au propriétaire qui devra vérifier la solvabilité de ses futurs locataires. Si un propriétaire souhaite souscrire une GLI pour un logement déjà loué, la majorité des assureurs vérifieront simplement que le locataire n’a pas eu d’incident de paiement lors des six derniers mois. En revanche, si un propriétaire veut souscrire une garantie loyers impayés avant d’avoir commencé à louer son bien, d’autres conditions peuvent lui être imposées. Par exemple concernant le statut professionnel de ses futurs locataires. Un taux d’effort, variant de 33% à 38%, peut également être imposé. Un taux d’effort à 35% signifie que le montant du loyer ne peut excéder de 35% la rémunération du locataire. Le propriétaire devra donc être plus méticuleux dans le choix de ses locataires. 

La GLI empêche-t-elle la location ? 

Même si la garantie loyers impayés représente une assurance supplémentaire pour le propriétaire, de nombreux agents immobiliers estiment qu’elle est aussi un frein à la location. En effet, dans certains cas les contrats sont si exigeants qu’ils empêchent la location du bien. L’analyse de la solvabilité repose entièrement sur l’analyse financière des locataires et ne prend pas en considération la fiabilité des futurs locataires pouvant être estimées par les agents immobiliers ou les propriétaires. Des conditions trop strictes qui bloquent à la fois propriétaire et locataire. 

Garantie Visale et GLI 

La garantie Visale est une aide garantie par l’Etat. Celle-ci s’adresse aux locataires précaires et aux jeunes afin de les aider à avoir accès à une location. Jusqu’à il y a peu, cette caution gratuite concernait les jeunes de moins de 30 ans, peu importe leur situation professionnelle, les personnes éligibles au bail mobilité ainsi que les salariés du secteur agricole ou privé de plus de 30 ans réalisant une demande dans les 6 mois suivant une mutation ou une prise de fonction. Récemment, la garantie Visale a été étendue à tous les salariés de plus de 30 ans ayant un revenu inférieur à 1500€ par mois. Une bonne nouvelle pour de nombreux futurs locataires. 

Jusqu’à maintenant, la garantie visale et la GLI ne peuvent pas être cumulées sous peine de nullité du contrat. Cependant, la ministre du Logement a récemment annoncé vouloir remédier à certaines entraves. Ainsi, l’impossibilité pour un propriétaire ayant une garantie loyers impayés de louer son logement à un locataire bénéficiant d’une garantie visale pourrait être revue. Une bonne nouvelle pour les propriétaires et les locataires.