Rechercher un bien immobilier

Un accès au crédit immobilier simplifié pour les personnes atteintes d’un cancer juvénile dès le 1er septembre 2020

Mise en ligne le 27/08/2020 à 17:04

Un accès au crédit immobilier simplifié pour les personnes atteintes d’un cancer juvénile dès le 1er septembre 2020

Les personnes ayant contracté un cancer lorsqu’elles étaient jeunes, avant 21 ans ne seront désormais plus dans l’obligation d’informer leur assureur pour la souscription d’un crédit. Cependant, le traitement devra être fini depuis au moins cinq ans.  Pour ceux qui ont été malades à l’âge adulte, le délai pour bénéficier du « droit à l’oubli » est inchangé. Ils devront  attendre 10 années pour que ce facteur ne soit plus pris en considération par les compagnies d’assurance et bénéficier de prix avantageux pour leur assurance emprunteur.

Augmentation du coût de l’assurance emprunteur pour les personnes ayant été malades
Ces maladies graves entraînent généralement une augmentation conséquente du prix de l’assurance emprunteur, ou même parfois une impossibilité d’assurer son prêt. Contracter un crédit peut alors devenir un vrai parcours du combattant.

Cependant, au fil des années les conditions d’accès au crédit pour ces personnes s’assouplissent. En effet, dans certains cas déclarer son cancer ne sera plus une obligation légale. Une personne qui a contracté une maladie grave pourra être considérée comme tous les autres emprunteurs et par conséquent bénéficier du « droit à l’oubli ».

Qui sont les emprunteurs pouvant bénéficier du droit à l’oubli ? 
Pour bénéficier du « droit à l’oubli » et ne plus être perçu comme quelqu’un de malade aux yeux des assureurs, il faudra attendre 10 ans. Pour ceux dont le cancer est survenu avant leurs 18 ans, la durée sera de cinq ans. Dans ces deux cas de figure, il ne sera pas nécessaire de fournir des documents médicaux relatifs à la maladie de l’emprunteur.

Selon une décision prise par la Convention Aeras rassemblant les fédérations d’assurances, d’établissements de crédit et les associations de consommateurs, le délai de 5 ans a été repoussé aux personnes dont le cancer est arrivé à l’âge de 21 ans. De ce fait, dès le 1er septembre 2020, de plus en plus d’emprunteur pourront bénéficier de ce fameux droit à l’oubli.