Rechercher un bien immobilier

Être positif au covid-19 diminue-il les chances d’obtenir son prêt immobilier ?

Mise en ligne le 07/06/2021 à 17:20

L’impact de la covid-19 sur l’obtention d’un prêt immobilier

Depuis le début de la crise sanitaire, on estime que 5 712 753 personnes ont attrapé la covid-19 sur l’ensemble de l’hexagone. Cette pandémie a mis en pause la France ainsi que les pays du monde entier. Le coronavirus a eu un impact direct sur l’économie et a provoqué la fermeture de millions de commerces.
 
Concernant le marché immobilier, il n’a pas non plus été épargné. En effet, le coronavirus a au préalable causé la baisse de la demande de logement ainsi que la demande de prêt. Face à cela, de nombreux ménages se sont posés des questions quant à leur projet d’achat. La pandémie a poussé les banquiers à être plus prudents vis-à-vis de leurs clients. Ainsi, l’état de santé de l’emprunteur est devenu un élément encore plus important dans l’obtention d’un dossier de crédit immobilier. La question que des milliers d’emprunteurs se posent est : « Puis-je décrocher mon crédit immobilier après avoir été positif au covid ? ». Voyons la réponse ensemble.

Peut-on me refuser un prêt immobilier si j’ai été positif au covid-19 ?

Tout va dépendre de l’état de santé de l’emprunteur. En effet, il est possible de se voir refuser son dossier de prêt dans le cas où le degré d’infection et la gravité des symptômes dû au covid-19 ont été trop importants. L’état de santé de l’emprunteur est un élément important dans un dossier de prêt. Le banquier doit s’assurer que l’emprunteur pourra rembourser son crédit sans problème. Le banquier prend un risque en accordant un crédit immobilier à un emprunteur dont la santé est fragile. 

Néanmoins, si le degré d’infection de l’emprunteur était faible et s'il manifestait que peu de symptômes après voir eu le covid-19, il n’aura à priori aucun problème à décrocher son prêt. 

Pandémie de covid-19 et assurance emprunteur

Concernant l’assurance emprunteur, il est important de mentionner le fait que la covid-19 ne fait aucune différence avec toutes les autres maladies. Il n’existe pas de cas spécifique pour les personnes ayant été un cas positif de coronavirus. Dans le cas où un emprunteur est positif, aucun système refusera automatiquement sa demande de prêt ou ajournera son dossier. Néanmoins, en cas d’hospitalisation ou d’une longue période d’arrêt de travail, les chances de se voir refuser son prêt augmentent. 

En cas d’hospitalisation et/ou d’arrêt de travail 

·    Si vous avez été hospitalisé à la suite du covid-19 et que vous avez eu plus de 21 jours d’arrêt de travail, un questionnaire sur votre état de santé détaillé vous serra fourni lors de la constitution du dossier de prêt. Il est probable que votre demande de prêt soit ajournée dans le cas où les séquelles liées au covid sont trop importantes. 

·    Si vous avez été hospitalisé à la suite du covid-19 et que vous avez eu moins de 21 jours d’arrêt de travail, votre demande de prêt sera soumise à une étude très poussée mais en règle générale, vous avez très peu de chance de voir notre demande de prêt annulée. 

En cas d’un arrêt maladie

Après avoir été infecté par le covid-19, certains travailleurs ont été contraints d’arrêter temporairement leur activité. La durée d’un arrêt maladie peut avoir une conséquence sur l’obtention de son crédit immobilier. En effet, dans le cas d’un arrêt maladie de plus de trois mois, un emprunteur subira une perte de revenus. Cette perte aura un impact direct sur sa capacité d’emprunt donc sur le remboursement du prêt. Le banquier se base sur les revenus d’un emprunteur à partir de ses 3 derniers bulletins de salaire. Autoriser un emprunt à un futur acquéreur dans une telle situation peut paraitre un pari risqué pour le banquier. Par ailleurs, pour les personnes ayant connu un cas de covid long (c’est-à-dire qu’ils sont passé par un arrêt maladie de plus de 6 mois), ces derniers ont de très forte chance de voir leur demande de crédit refusée par la banque ou l’établissement de crédit choisi.