Rechercher un bien immobilier

Prêt immobilier, les évolutions pour le second semestre

Mise en ligne le 04/06/2021 à 17:14

Une durée de prêt immobilier qui augmente encore

Aujourd’hui, le marché de l’immobilier est bien différent de ce qu’il était il y a 20 ans. En effet, malgré les crises économiques ou sanitaires comme le cas actuellement, de nombreux changements et tendances ont pu être constatés. Ainsi, parmi les principaux changements observés, on retrouve : l’allongement de la durée des prêts immobiliers, le taux d’intérêts historiquement bas, la hausse des prix de l’immobilier ou encore la quasi-présence d’un apport personnel dans les dossiers de prêt. Voyons ensemble ces tendances plus en détail. 

L’allongement de la durée des crédits immobiliers

En comparant avec les durées des prêts immobiliers datant de plusieurs années, on s’est aperçu qu’en France, la durée des crédits immobiliers avait tendance à s’allonger de plus en plus. En effet, lorsque l’on compare avec les données antérieures datant de 7 ans, on constate une grande différence : La durée moyenne de prêt en mai 2021 était de 236 mois (soit presque 20 ans). En comparaison, au début des années 2000, on estimait que la durée moyenne de prêt était de 160 mois (un peu plus de 13 ans). En 2014, la durée moyenne de prêt était située à 16 ans. C’est d’ailleurs à partir de cette année que les durée moyenne de prêt ont décollé. 

Concernant 2021, durant le mois de mai, les experts ont estimé que les prêts entre 20 ans et 25 ans sont majoritaires. En effet, selon une étude, ces prêts représentaient 56,5 % de la production des crédits à l'accession. Pour ce qui est des prêts au-dessus de 25 ans, ils représentent une très faible minorité (environ 0,2%). 

Des taux d’intérêts historiquement bas

En fin 2019, la France a connu une baisse historique des taux d’intérêts des crédits immobiliers. Avec la crise sanitaire, ces taux ont légèrement augmenté mais ont finalement chuté en période de déconfinement. Cependant, c’est durant les mois d’avril et mai 2021 que le taux d’intérêt moyen a atteint un niveau historiquement bas : 1,07%.  Pour être plus précis, ce taux moyen atteignait 0,85% sur 15 ans, 0,98% sur 20 ans et 1,18% sur 25 ans. Face à des taux aussi avantageux, la demande de prêt immobilier a considérablement augmenté et on constate aussi une hausse de près de 50% des crédits accordés sur la période entre mars et mai 2021. 

Les différentes tendances du marché en 2021 

  • On estime que 56 % des futurs acquéreurs en 2021 envisagent de contracter un crédit immobilier sur 20 ans ou plus. 
  • Presque 80% des futurs acquéreurs souhaitent emprunter sur plus de 15 ans. 
  • 7 % des acquéreurs ont déjà vu leur demande de financement refusée. 
  • Après un refus de prêt, 37 % des futurs emprunteurs abandonnent leur demande de prêt. 
  • 43 % des futurs acquéreurs anticipent une augmentation des taux d’intérêt dans l’année qui pourrait s’avérer un obstacle pour leur demande de prêt.

La présentation d’un apport personnel

Obtenir un crédit immobilier sans fournir d’apport personnel parait aujourd’hui impensable. Pourtant un apport est loin d’être la seule condition de l’octroi d’un crédit immobilier. 

Néanmoins, présenter un apport immobilier démontre à votre banquier que vous êtes un emprunteur de confiance. On estime aujourd’hui,  que 82 % des futurs acquéreurs sont prêts à présenter un apport à leur banquier pour leur futur prêt immobilier. Les futurs acheteurs ont conscience de l’importance de l’apport personnel dans les négociations et du fait que ce dernier augmente leur chance de décrocher leur prêt immobilier. Par ailleurs, on estime que près de la moitié des futurs emprunteurs ont fourni un apport supérieur aux 10% du montant total emprunté.