Rechercher un bien immobilier

Comment savoir si on est éligible à un rachat de crédits ?

Mise en ligne le 30/07/2019 à 10:08

Comment savoir si on est éligible à un rachat de crédits ?

Un très grand nombre de Français effectuent tous les ans une demande de rachat de crédits dans le but d’augmenter leur reste à vivre ou d’éviter une situation de surendettement. Cependant, dans plus de 85% des cas, les demandes de regroupement de crédits n’aboutissent pas. Voici les critères que vous devez remplir pour être éligible à une telle opération.

            Ne pas compter avec un dossier de surendettement

La première condition devant être remplie pour réussir sa demande de rachat de crédits et de ne pas avoir de dossier de surendettement. En effet, dès l’instant où vous avez saisi la commission de surendettement, vous cessez d’avoir droit à cette opération financière.

De plus, évitez de figurer sur les registres suivants : Fichier Central des Chèques (FCC), Fichier national des incidents de remboursement de crédit aux particuliers (FICP) et Fichier National des Chèques Irréguliers (FNCI), puisque cela compromet grandement votre éligibilité. Toutefois, si vous détenez un bien immobilier, la banque peut vous accorder une exception en vous proposant un rachat de crédit hypothécaire.

            Avoir une situation professionnelle stable

Il est bien connu que les banques ont tendance à privilégier les emprunteurs en CDI, mais sont aussi friandes de fonctionnaires, retraités ou travailleurs non-salariés en activité depuis 3 ans minimum. Il en va de même dans le cadre d’un regroupement de crédits. Or, si vous ne disposez pas de CDI, sachez que vous avez tout de même la possibilité de décrocher un accord de la banque si vous :

  • Présentez 3 bilans positifs de votre entreprise si vous en êtes le dirigeant
  • Comptez avec un co-emprunteur en CDI
  • Garantissez le rachat de crédits en hypothéquant le bien immobilier dont vous êtes propriétaire
  • Demandez à un tiers disposant d’un CDI de se porter caution

            Disposer d’un taux d’endettement bas et de revenus suffisants

Le taux d’endettement de toute opération de crédit ne doit pas dépasser les 33% du revenu de l’emprunteur, tout en lui laissant un reste à vivre suffisant pour honorer ses échéances. Ainsi, plus le revenu de l’emprunteur est élevé, plus il a de chances de voir son dossier accepté.