Particuliers | Professionnels

Crédit immobilier : comment appréhender sereinement sa demande ?

Mise en ligne le 26/06/2019 à 09:55
Crédit immobilier : comment appréhender sereinement sa demande ?

Rechercher un prêt immobilier est une démarche souvent semée d’embûches, notamment pour les primo-accédants qui sont confrontés pour la première fois à ce type de situation. Le-Partenaire.fr vous livre quelques conseils pour réussir votre recherche.

            Faire appel à un professionnel

Vous avez trouvé l’appartement ou la maison de vos rêves ? Votre offre a été acceptée et vous vous apprêtez à signer le compromis de vente ? Vous pouvez contacter un courtier spécialisé en crédit pour vous accompagner tout au long du parcours, de la recherche du crédit à la signature chez le notaire.

Un courtier ne vous aide pas seulement à obtenir des taux crédits immobiliers préférentiels, il est également en mesure de vous livrer des conseils sur les démarches à suivre et les bonnes pratiques à adopter. De plus, un courtier connait ses établissements bancaires partenaires et sait lesquels seront le plus en mesure d’accepter votre demande de prêt selon votre profil.
Avoir recours aux services d’un courtier peut donc vous faire gagner de l’argent, notamment s’il est gratuit, mais aussi du temps et de la sérénité dans l’avancée de votre projet.

            S’organiser tout au long du projet

S’organiser est primordial pour appréhender sa demande de crédit sereinement. En effet, à compter de la signature du compromis, chaque jour compte puisque l’emprunteur dispose de 10 jours pour se rétracter une fois le compromis de vente signé. Si l’offre est maintenue, il a alors 45 jours pour obtenir un accord de crédit et 60 jours pour fournir les offres de prêt. La signature définitive a donc lieu environ 90 jours après la signature du compromis.

            Se projeter sur la durée

Lorsque vous comparez les offres de crédit, ne vous précipitez pas ! Celle qui présente le coût total de crédit le plus bas n’est pas forcément celle qui vous conviendra le mieux. Vous devez vous projeter sur les 10, 15, voire 20 prochaines années, notamment lors de la négociation. En effet, il peut être judicieux de penser à négocier la suppression des frais de remboursement anticipé ou les clauses de transférabilité du prêt.

De plus, se projeter dans l’avenir permet de protéger au mieux sa famille en souscrivant un contrat d’assurance emprunteur adapté. Les garanties présentes sur le contrat doivent être conformes aux habitudes de vie et au métier de l’emprunteur.