Rechercher un bien immobilier

Crédit immobilier : comment le rembourser en cas de difficultés ?

Mise en ligne le 26/07/2019 à 07:05

Crédit immobilier : comment le rembourser en cas de difficultés ?

Vous venez d’être licencié ou vous avez trop de dettes ? À cause de cela, vous rencontrez des difficultés dans le paiement de votre prêt immobilier ? Voici les solutions qui s’offrent à vous pour faire face à cette situation.

            Avoir recours à l’assurance emprunteur

Le contrat d’assurance emprunteur a pour but de permettre à l’établissement prêteur de s’assurer du remboursement du crédit même en cas de défaillance de l’emprunteur. Dans certains cas, l’assurance peut prendre en charge une partie, voire la totalité de vos mensualités si vous avez souscrit la garantie perte d’emploi, qui est facultative.

Cependant, la plupart du temps, celle-ci ne prend effet qu’en cas de licenciement économique et comprend un délai de carence important. Il convient donc de s’informer auprès de l’organisme assureur avant de la souscrire.

            Demander un report des échéances à la banque

Si vous voyez que vous risquez un impayé, demandé à votre banque un délai de paiement. Un avenant sera alors ajouté à votre contrat de crédit. Autrement, si vous avez contracté un prêt modulable, vous avez la possibilité de demander une réduction de vos mensualités. Sachez cependant que cela va allonger la durée de votre prêt si votre banque accepte son rééchelonnement.

            Demander un « délai de grâce » au tribunal d’instance

Si votre banque a refusé de vous accorder un report des échéances, vous pouvez saisir le tribunal d’instance pour demander un « délai de grâce ». Ce dernier fait référence à une période de deux ans maximum pendant laquelle le remboursement du prêt est suspendu sans entrainer de pénalités.

Pour ce faire, vous devez constituer un dossier comportant les documents qui attestent vos difficultés financières. Si vous avez gain de cause, les mensualités non payées seront reportées à la fin du prêt ou bien rééchelonnées pendant la durée restante.

            Préparer un dossier de surendettement

Enfin, si vous rencontrez toujours des difficultés après le « délai de grâce », la dernière option qui s’offre à vous est de saisir la commission de surendettement des particuliers. Celle-ci étudiera votre situation et vous dispensera peut-être du remboursement du prêt.