Particuliers | Professionnels

Crédit immobilier : en quoi l’épargne est-elle toujours nécessaire ?

Mise en ligne le 23/03/2019 à 08:50
Crédit immobilier : en quoi l’épargne est-elle toujours nécessaire ?

La situation actuelle est très favorable aux emprunteurs immobiliers. Les taux d’intérêts sont très bas ce qui permet de réaliser des économies importantes sur le coût du crédit. Il pourrait alors être pertinent de ne pas fournir un apport personnel trop conséquent voire aucun.  Pourtant, mobiliser son épargne pour son prêt immobilier possède différents avantages.

En effet les taux crédits immobiliers actuellement pratiqués peuvent permettre de financer son acquisition uniquement avec un prêt immobilier. Mais en incluant une épargne importante dans votre opération financière, vous réduisez fortement le montant des mensualités ce qui fait réaliser des économies.  De plus, il n’y a pas que les taux d’intérêts qui sont bas, puisque les rémunérations d’épargnes sont de plus en plus faibles. L’intérêt de garder une épargne conséquente n’est donc pas toujours pertinent.

Prenons un cas concret pour expliquer cette théorie. Un couple souhaitant financer un bien à 250 000 euros avec des mensualités inférieures à 1 100 euros et disposant d’une épargne à 25 000 euros avec un taux de rémunération de 1.6%.

Si le couple souhaite garder son épargne de côté, il obtiendra des mensualités de 1 065 euros avec un taux d’intérêt à 1.7% sur 25 ans. A la fin de son crédit, la somme versée par le couple sera de 319 551 euros. L’épargne conservée avec le même taux de rémunération aura augmenté de 10 000 euros soit un total de 40 000 euros d’épargne.

Si le couple souhaite investir toute son épargne dans l’opération financière, il devra emprunter 220 000 euros. Il pourra emprunter sur 20 ans avec un taux de 1.5%. La mensualité sera alors de 1 098 euros. Au total, le crédit sera de 263 520 euros. Sur le coût total du crédit, le couple aura donc économisé 56 031 euros mais n’aura plus son épargne de 40 000 euros.

Intégrer son épargne dans son prêt immobilier peut alors être avantageux mais tout dépend du projet et de la situation de chacun. En effet si un ménage qui rembourse en prêt immobilier et envisage une future acquisition, il sera plus pertinent de garder de l’épargne de côté pour la fournir en apport personnel.  

De plus, il est toujours utile de fournir un apport personnel afin de couvrir les frais de notaire, équivalents à 7% de la valeur du bien en règle générale.